La grossesse

Changements pendant la grossesse

Pin
Send
Share
Send
Send


Dès les premiers jours de la grossesse, une restructuration intensive du corps de la future mère a lieu en fonction des besoins du bébé. Les changements ne se manifestent pas seulement à l'extérieur. Le fonctionnement des organes internes subit également des modifications importantes.

Le nouvel état se manifeste par les caractéristiques du bien-être, des modifications des préférences gustatives et des antécédents émotionnels et psychologiques. Afin de comprendre ce qui attend une nouvelle femme "en position", considérons l'effet de la grossesse sur le corps.

Changements externes

Beaucoup de femmes sont convaincues que la grossesse n’est pas le meilleur moyen d’affecter leur apparence au tout début. Normalement, si la future mère surveille son alimentation, dort suffisamment et suit son régime quotidien, elle reste tout aussi attrayante. Cependant, il convient de noter quels changements externes sont caractéristiques à la fois pour la période de gestation elle-même et pour les mois qui suivent la naissance:

  1. Prise de poids Normalement, après 40 semaines de gestation, le corps gagne 9 à 12 kg. Les indicateurs significativement plus élevés que ces chiffres indiquent des erreurs nutritionnelles, une toxicose tardive, la présence d'une pathologie des reins, un diabète sucré. La prise de poids peut entraîner une hypoxie et des difficultés lors de l'accouchement. En savoir plus sur les normes et les écarts dans un article séparé.
  2. Elargissement des glandes mammaires. Pendant toute la grossesse, le sein «se prépare» pour une future alimentation et, peu avant la naissance, le colostrum peut être libéré des glandes mammaires. Après l'accouchement, la forme des glandes mammaires change généralement, en particulier chez les mères qui pratiquent l'allaitement depuis longtemps.
  3. L'apparition de vergetures sur la peau de la poitrine, de l'abdomen et des cuisses. Ils peuvent être déclenchés par un facteur héréditaire, une croissance rapide de l'abdomen, des modifications du fond hormonal, un mode de vie sédentaire et des muscles faibles.
  4. L'apparition de taches de vieillesse. En règle générale, les taches sont localisées sur le visage, la poitrine, l'abdomen et indiquent un dysfonctionnement des ovaires, du foie, des changements hormonaux, une carence en acide folique. Les taches pigmentaires ne sont pas dangereuses pour la santé, mais peuvent causer un inconfort moral.
  5. L'apparition d'œdème. Cette caractéristique est caractéristique de la seconde moitié de la grossesse et est le premier symptôme de la toxicose tardive.
  6. Perte de cheveux accrue. Cette carence peut être due au manque de certaines vitamines et minéraux, car le corps doit travailler "à deux".

Si les changements externes sont assez évidents, on en sait moins sur les changements internes.

Modifications internes du corps féminin, déclenchées par la grossesse

Des changements significatifs sont observés dans les systèmes cardiovasculaire, osseux, digestif, immunitaire et urinaire, ainsi que dans le système respiratoire. Les plus caractéristiques sont:

  1. Croissance de la circulation sanguine et du rythme cardiaque.
  2. Augmentation du tonus vasculaire.
  3. Renforcer l'apport sanguin aux organes pelviens.
  4. Élever le diaphragme en raison d'une augmentation de l'utérus, entraînant une respiration accrue.
  5. Modification des préférences gustatives et émergence de la toxicose.
  6. Le déplacement du centre de gravité causé par la prise de poids et l'augmentation de la taille de l'utérus.
  7. La divergence des os du bassin comme étape de préparation à l'accouchement.
  8. Augmentation de l'activité de l'hypophyse, responsable du travail du système endocrinien.
  9. Stimulation de la production de l'hormone prolactine, préparant les glandes mammaires à nourrir davantage l'enfant.
  10. Le début du fonctionnement du corps jaune, responsable de la préservation de la grossesse (après 4 mois, le placenta assume ces fonctions).
  11. Activation des glandes surrénales, de la thyroïde et du pancréas.
  12. Travail intensif des reins et de la vessie.
  13. La restructuration du système immunitaire assurant la préservation de la grossesse et le développement normal du fœtus.

L'utérus subit des changements importants. Si, au début de la gestation, ses dimensions sont de 7 à 8 cm et que la masse ne dépasse pas 50 à 100 g, alors avant la naissance, la taille du corps passe à 35 cm et le poids à 1 kg. Une dilatation des vaisseaux sanguins et une augmentation de la taille des fibres musculaires se produisent également. Après l'accouchement, l'utérus retrouve progressivement sa taille normale.

Ces changements, ainsi que d’autres, peuvent provoquer certaines perturbations dans le fonctionnement de l’organisme et, par conséquent, l’apparition de problèmes de bien-être.

De nombreuses femmes signalent déjà des problèmes respiratoires, un manque d'air frais et un essoufflement dès les premiers stades. Un apport sanguin intensif aux organes pelviens peut provoquer l'apparition d'hémorroïdes, qui sont particulièrement «activés» après l'accouchement (vous trouverez ici les méthodes de traitement et de prévention de la pathologie). On observe généralement une diminution de la tension artérielle au cours des premiers stades et, au cours de la seconde moitié de la grossesse, certaines femmes enceintes risquent toujours d’augmenter leur pression, ce qui en fait l’un des premiers signes de la prééclampsie.

Un travail rénal intense se manifeste par des mictions fréquentes, ainsi que par le risque de présence de protéines dans l'urine ou d'exacerbations de pyélonéphrite et d'autres processus inflammatoires causés par une infection des voies urinaires.

La diminution du tonus des fibres musculaires et l'augmentation de la pression veineuse sont souvent à l'origine des varices. Dans certains cas, la maladie peut progresser, entraînant des lésions des organes génitaux et pelviens externes.

Pour la formation de tous les systèmes corporels de l'enfant, le fœtus nécessite une quantité considérable de vitamines et de minéraux utiles. Le corps féminin ne fait pas toujours face à des demandes accrues. Une carence en calcium et en d'autres substances essentielles affecte négativement l'état des dents et des ongles.

Accouchements trop fréquents, grossesse précoce (jusqu'à 16 ans), l'intervalle entre les naissances avec une césarienne depuis moins de deux ans peut avoir un impact négatif sur la santé.

Changements survenant au début

Les premiers signes de grossesse peuvent se manifester dès 2-3 semaines après la conception. La plupart des femmes enceintes éprouvent certains malaises ou problèmes de santé.

C'est le principal changement qui rend suspecte la grossesse. Mais même avec un cycle régulier, chaque retard n'indique pas la conception qui a eu lieu. La cause de l'absence de menstruation peut être due à diverses maladies, à un stress physique ou mental grave, à une perte de poids drastique et à une intervention chirurgicale (pour en savoir plus, voir l'article sur l'Amenorrhea). En outre, certaines femmes enceintes peuvent avoir des pertes rares rappelant la menstruation.

La préparation des glandes mammaires pour une alimentation future commence dans les premières semaines de la gestation. Une femme peut ressentir des picotements dans la région du mamelon, une grosseur dans la poitrine, ainsi qu'une sensation de gêne et de légères douleurs abdominales. Les douleurs sévères du caractère crampes peuvent indiquer une fausse couche débutante.

La restructuration hormonale, que tout le corps subit, provoque une faiblesse constante, une somnolence et une fatigue accrue. La performance de la future mère diminue considérablement, et une douleur et une lourdeur dans les jambes, le dos et le bas du dos peuvent survenir.

Les changements dans les niveaux hormonaux entraînent son déséquilibre. La future mère ressent une anxiété accrue au sujet de sa santé et de la condition du bébé. Souvent, il devient excessivement capricieux, larmoyant, méfiant, trop susceptible de problèmes divers. Caractérisé par de fortes baisses d'état émotionnel, quand une bonne humeur peut être remplacée instantanément par l'apathie et l'anxiété et vice versa.

Ces signes sont considérés comme les principaux symptômes de la toxicose précoce. Le plus souvent, les nausées ne sont pas associées à la prise de nourriture et augmentent le matin. Il y a intolérance à certaines odeurs. Une femme enceinte peut éprouver de l'aversion pour certains aliments ou un fort désir de manger des aliments auxquels elle était auparavant indifférente.

Habituellement, les signes de toxicose précoce disparaissent avant le quatrième mois. Ils peuvent rarement persister pendant toute la période de gestation.

Les aliments non comestibles (craie, terre, argile) peuvent présenter un intérêt malsain. De tels changements indiquent que le corps manque de certaines substances bénéfiques. Ainsi, le désir de manger de la craie indique une faible hémoglobine.

  • Augmentation des pertes vaginales

La mise en évidence de la couleur claire et de la structure muqueuse est la norme. Leur tâche est de protéger le fœtus d’éventuelles infections pouvant pénétrer du corps de la mère à travers l’utérus.

Caractéristiques des changements dans les différentes périodes de grossesse

L'état de santé des femmes peut varier considérablement selon les trimestres de la grossesse. Considérez quels changements se produisent chaque semaine.

Il y a une ponte des principaux systèmes et organes du fœtus, le placenta et le liquide amniotique commencent à se former. La future mère peut avoir les premiers signes, notamment une somnolence accrue, des vertiges, des nausées, des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. Modifie la structure du col.

Pendant cette période, le futur bébé a un cœur, le premier battement de coeur peut être enregistré. Les bras et les jambes commencent à se développer; à l’échographie, ils distinguent déjà le ventre et le dos. La taille du fruit est de 6-10 mm. La croissance des hémisphères cérébraux se produit, les intestins et le pancréas se développent. Une femme enceinte peut présenter d'autres signes de toxicose et une augmentation du poids corporel se produit également.

Le fœtus allonge les bras et les jambes, il y a un changement actif de la position du corps. La fin de la 10ème semaine marque la fin de la période embryonnaire. La longueur du fœtus est d’environ 3 à 4 cm Au cours de cette période, vous pouvez déjà parler du poids de l’enfant, qui est environ égal à 5 ​​g.

La plupart des femmes signalent une diminution progressive des signes de toxicose précoce. L'utérus élargi occupe toute la région pelvienne et est facilement palpable au niveau de l'articulation de l'os pubien.

A ce stade, vous pouvez déjà déterminer le sexe du futur bébé. Il est nécessaire d'aller aux vêtements de race libre, qui ne serre pas l'estomac. La longueur du fruit est d'environ 10 cm et le poids d'environ 50 g.

Les femmes congénitales commencent déjà à ressentir les premiers mouvements du fœtus. L'utérus élargi monte jusqu'à l'estomac et atteint le foie. À ce stade, de légères douleurs latérales peuvent être ressenties. Il y a aussi des douleurs dans le dos, dues au déplacement du centre de gravité et aux charges accrues sur les muscles du sacrum.

À 16-18 semaines de grossesse, vous pouvez déjà entendre les premiers mouvements du fœtus.

Les mouvements foetaux commencent à sentir les mouvements foetaux. À partir de la 20e semaine de grossesse, le corps prend du poids de manière plus intensive.

L'estomac est déjà bien visible, mais il n'est pas encore assez gros pour gêner les mouvements et causer des désagréments. Parfois, le milieu de la grossesse est appelé la période la plus confortable, car l’état général s’améliore. Cependant, chez certaines femmes enceintes, on note l'apparition du premier œdème et des baisses de la pression artérielle, qui peuvent ensuite se transformer en toxicose tardive.

La distance entre l'utérus et le pubis est d'environ 25 cm, la longueur du fœtus est de 20 à 22 cm et le poids d'environ 700 g. La pression accrue de l'utérus sur les organes internes peut provoquer la constipation. Empêche le développement de constipation régime strict.

Le gain de poids à ce stade devrait être d'environ 8 kg. La masse du fœtus est généralement d'environ 1 kg, un enfant né sur cette période, malgré la prématurité profonde, peut survivre. Une femme enceinte a souvent un problème de carence en fer et de développement d'une anémie. Dans ce cas, des suppléments de fer sont prescrits et la nutrition est ajustée.

L'abdomen est considérablement élargi. Certains mouvements (flexion, changements brusques ou rapides de la position du corps) et l'activité physique sont entravés. Le bébé bouge énergiquement, occupant la position nécessaire avant la naissance.

Plus la date de naissance prévue est proche, plus l'inquiétude de la femme quant à l'issue de celle-ci est grande. Cette instabilité émotionnelle est particulièrement caractéristique au cours de la première grossesse. Les mouvements du bébé deviennent moins actifs car il dispose déjà de peu d'espace dans l'utérus. À ce stade, il mesure environ 45 cm et pèse environ 2 kg.

À la fin de la gestation, un prolapsus abdominal devient plus facile à respirer. Quelques jours avant la date prévue, le corps se prépare activement à l'accouchement. Apparaissent de légères douleurs de crampes, appelées précurseurs. Les organes et les systèmes du bébé sont complètement formés et il est prêt pour la vie en dehors du ventre de la mère.

Âge après 35 ans

Le meilleur âge pour devenir mère est considéré comme une période de 20 à 35 ans. Le taux de réussite de la conception est de 86% et le risque d'interruption de seulement 10%. Après 35 ans, la fertilité commence à se détériorer. Ceci est associé à une diminution de la viabilité des œufs. Cependant, les femmes modernes reportent de plus en plus la naissance d'enfants à une date ultérieure, cherchant à s'inscrire dans le plan de carrière.

Bien que la grossesse après 35 ans soit considérée comme tardive, à condition de respecter toutes les recommandations du médecin, les chances d’avoir un enfant en bonne santé sont très grandes. Néanmoins, il convient de noter les risques accrus pour la santé de la mère et le développement du fœtus, qui doivent être pris en compte lors de la grossesse:

  1. Pathologie chromosomique du fœtus. Chez les femmes à l'âge adulte, le risque d'avoir un enfant atteint de troubles chromosomiques, en particulier du syndrome de Down, est significativement plus élevé.
  2. La menace de l'avortement spontané. Ses causes sont généralement associées à des pathologies génétiques et à des dysfonctionnements de l'ensemble chromosomique du fœtus, ainsi qu'à l'exacerbation de maladies chroniques de la mère. Une fausse couche survient généralement avant 13 semaines, mais des règles plus tardives sont possibles (20-22 semaines). Le risque de fausse couche augmente s'il existe des antécédents de fausse couche ou d'avortements multiples. Il convient de noter, et un risque plus élevé de développer une grossesse extra-utérine.
  3. Grossesse multiple. Son risque augmente si son âge dépasse 40 ans. Cela crée un fardeau supplémentaire sur le corps de la mère.
  4. Travail pathologique. Chez les femmes âgées de 35 à 40 ans, la naissance prématurée ou à la naissance d’un enfant présentant un déficit pondéral ou d’autres signes d’immaturité est plus susceptible de se produire. Le risque de décollement placentaire prématuré, d'hypoxie ou d'asphyxie du fœtus, de faiblesse de l'activité de travail augmente. Chez les enfants nés à la suite d'un travail pathologique, le risque de développer des problèmes neurologiques et psychologiques et un retard de développement de la parole est élevé.
  5. Toxicose tardive de la grossesse. Caractérisé par des symptômes de prééclampsie tels que l’apparition d’un œdème et de protéines dans l’urine, de sauts de tension, de prise de poids excessive. Dans le même temps, le risque d'accouchement prématuré, de mortinatalité et d'hypoxie fœtale est élevé.

Les femmes de plus de 35 ans qui ont décidé de donner naissance à un enfant devraient prendre en compte les risques énumérés et faire attention à leur santé. Une condition préalable est une inscription précoce (jusqu'à 12 semaines) et tous les tests prescrits par un médecin.

Pour le diagnostic précoce des pathologies possibles du fœtus, le dépistage prénatal est indiqué. Il permet de détecter les mutations génétiques au plus tard 11 à 13 semaines de gestation.

Effets positifs de la grossesse

Les médecins disent que le fait de porter un enfant et d'accoucher peut avoir un effet curatif sur certaines maladies, à savoir:

  • mastopathie (modifications mammaires bénignes) - une production accrue de progestérone empêche la croissance ultérieure de tumeurs,
  • endométriose - des modifications de l'équilibre hormonal peuvent conduire à l'élimination complète de cette pathologie,
  • attaques de migraine - la réduction des œstrogènes entraîne l'élimination des maux de tête,
  • dysfonctionnement ovarien - la grossesse a un effet positif sur la normalisation du cycle menstruel et le fonctionnement de ces organes,

La grossesse et l’allaitement constituent un excellent moyen de prévenir le développement de néoplasmes malins dans les organes de l’appareil reproducteur et les glandes mammaires.

L'émergence d'un enfant à l'âge adulte a un effet positif sur l'état psychologique.

Comment éviter les phénomènes négatifs

Même au 21ème siècle, les idées sur la période de porter un enfant sont associées à de nombreux mythes et préjugés. Une autre croyance très tenace est que toutes les femmes devraient être tourmentées par la toxémie ou qu’elles devraient certainement avoir des problèmes de perte de dents.

En fait, la grossesse peut se dérouler sans problèmes et en cas de malaise, si les futurs parents réagissent au processus de planification en toute responsabilité. Pour cela, il est recommandé:

  1. Faites-vous tester par tous les médecins et traitez les maladies chroniques.
  2. Visiter la génétique.
  3. Révisez le régime, entrez régulièrement dans le menu produits laitiers et fruits de mer, légumes, fruits, poisson, noix, excluez le fast food, les aliments gras et épicés.
  4. Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool fréquemment.
  5. Mener une vie active, pratiquer des exercices modérés et réguliers, aller au gymnase.
  6. Veillez à bien dormir au moins 8 heures par jour, éliminez la détresse émotionnelle et minimisez les situations stressantes.
  7. Prenez des vitamines et de l’acide folique (pour savoir si vous devez en prendre lors de la planification de la grossesse, lisez le lien).

Changements dans le corps féminin pendant la grossesse

Во время беременности в организме женщины происходят значительные физиологические изменения, которые обеспечивают правильное развитие плода, подготавливают организм к предстоящим родам и кормлению. В этот непростой период нагрузка на все органы и системы организма женщины значительно увеличивается, что может привести к обострению хронических заболеваний и развитию осложнений. C'est pourquoi il est nécessaire de s'inscrire le plus tôt possible à la clinique prénatale, de passer par tous les spécialistes nécessaires et de passer les tests. Cela permettra de prendre les mesures préventives adéquates et de préparer l'accouchement.

Coeur pendant la grossesse

Le système cardiovasculaire pendant la grossesse effectue un travail plus ardu, car un cercle de circulation sanguine placentaire supplémentaire apparaît dans le corps. Ici, le flux sanguin est si important que 500 ml de sang traversent le placenta chaque minute. Le cœur d'une femme en bonne santé pendant la grossesse s'adapte facilement à des charges supplémentaires: la masse musculaire cardiaque et le débit cardiaque sanguin augmentent. Pour répondre aux besoins croissants du fœtus en nutriments, en oxygène et en matériaux de construction dans le corps de la mère, le volume de sang commence à augmenter, atteignant un maximum à partir du 7ème mois de grossesse. Au lieu de 4000 ml de sang, 5300-5500 ml circulent maintenant dans le corps. Chez les femmes enceintes souffrant de cardiopathie, cette charge peut entraîner le développement de complications, raison pour laquelle il est recommandé de les hospitaliser dans une maternité spécialisée pendant une période de 27 à 28 semaines.

Changement de pression pendant la grossesse

La tension artérielle pendant la grossesse normale ne change pas. Au contraire, chez les femmes qui ont augmenté avant ou au début de la grossesse, en milieu de grossesse, il se stabilise généralement et se situe entre 100 / 60-130 / 85 mm Hg. Ceci est dû à la diminution du tonus des vaisseaux sanguins périphériques sous l'action de l'hormone progestérone.

Cependant, au cours du dernier trimestre de la grossesse, la pression artérielle peut augmenter et atteindre des valeurs très élevées. L’hypertension artérielle (140/90 mm Hg et plus) est l’un des signes de toxicose tardive chez la femme enceinte. Cette condition est très dangereuse et peut nécessiter une livraison d'urgence.

Les poumons pendant la grossesse

En raison de l'augmentation des besoins en oxygène de la femme> pendant la grossesse, l'activité pulmonaire augmente. Malgré le fait que le diaphragme se lève et limite les mouvements respiratoires des poumons à mesure que la grossesse se développe, leur capacité augmente. Cela se produit en raison de l'expansion de la poitrine, ainsi que de celle des bronches. L'augmentation du volume d'air inhalé pendant la grossesse facilite l'élimination de l'oxygène par le fœtus à travers le placenta. Le taux respiratoire ne change pas, il reste 16-18 fois par minute, augmentant légèrement vers la fin de la grossesse. Par conséquent, en cas d'apparition de dyspnée ou d'autres problèmes respiratoires, une femme enceinte doit consulter un médecin.

Rein pendant la grossesse

Les reins pendant la grossesse fonctionnent avec une grande tension, car ils retirent du corps les produits métaboliques de la femme enceinte et de son fœtus en croissance. La quantité d'urine excrétée varie en fonction du volume de liquide que vous buvez. Une femme enceinte en bonne santé excrète en moyenne 1 200 à 1 600 ml d’urine par jour, 950 à 1 200 ml d’urine étant excrétée le jour, le reste de la portion - la nuit.

Sous l’effet de l’hormone progestérone, la tonicité de la vessie est réduite, ce qui peut entraîner une stagnation des urines. Dans ces conditions, l'introduction d'une infection dans les voies urinaires est facilitée, de sorte que les femmes enceintes présentent souvent une aggravation de la pyélonéphrite. L'infection des voies urinaires indique l'apparition dans l'analyse des leucocytes urinaires - plus de 10 à 12 dans le champ de vision.

De plus, une utérus enceinte, tournant légèrement vers la droite, peut entraîner des difficultés lors de l'écoulement de l'urine par le rein droit. Dans ce cas, le risque d'hydronéphrose, c'est-à-dire l'expansion du bassin et des cupules due à une accumulation excessive d'urine, augmente.

Changements dans les organes digestifs

Au cours des trois premiers mois de la grossesse, de nombreuses femmes présentent des modifications au niveau des organes digestifs: des nausées apparaissent et vomissent souvent le matin (signes de toxicose précoce), des modifications du goût et une substance inhabituelle (argile, craie). En règle générale, ces phénomènes peuvent atteindre 3 à 4 mois de grossesse, parfois plus tard. Sous l'influence des hormones placentaires, le tonus intestinal diminue, ce qui conduit souvent à la constipation. L'intestin est remonté par l'utérus enceinte, l'estomac remonte également et est comprimé, tandis qu'une partie de son contenu peut être projetée dans l'œsophage et provoquer des brûlures d'estomac (surtout au cours de la seconde moitié de la grossesse). Dans de tels cas, il est recommandé de prendre des médicaments antiacides (par exemple, Maalox, Renny), de consommer de la nourriture 2 heures avant le coucher et de se placer dans un lit avec la tête haute.

Du foie pendant la grossesse Cela fonctionne avec une plus grande charge, puisqu'il neutralise les produits de l'échange de la femme et du fœtus lui-même.

Articulations pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes semblent un peu lâches dans les articulations. Les articulations du bassin deviennent particulièrement mobiles, ce qui facilite le passage du fœtus pendant le travail. Parfois, le ramollissement des articulations pelviennes est si prononcé qu’il existe une légère divergence des os pubiens. Ensuite, la femme enceinte a des douleurs dans la région de l'utérus, démarche "canard". Cela devrait être signalé au médecin et obtenir les recommandations appropriées.

Changements génitaux pendant la grossesse

Le plus grand changements pendant la grossesse se produisent dans les organes génitaux et concernent principalement l'utérus. La taille de l'utérus enceinte ne cesse de grossir et, à la fin de la grossesse, sa taille atteint 35 cm au lieu de 7 à 8 cm en dehors de la grossesse, la masse atteint 1 000 à 1 200 g (sans fœtus) au lieu de 50 à 100 g. fois La modification de la taille de l'utérus est due à une augmentation de la taille des fibres musculaires sous l'influence des hormones du placenta. Les vaisseaux sanguins se dilatent, leur nombre augmente, comme s'ils tressaient l'utérus. Il existe des contractions irrégulières de l'utérus qui, à la fin de la grossesse, deviennent plus actives et sont ressenties comme une "compression". Ces soi-disant contractions de Brexton-Hicks, qui sont normales depuis la 30e semaine de grossesse, sont considérées comme un entraînement avant les vraies contractions du travail.

La position de l'utérus varie en fonction de sa taille. À la fin des 3 mois de grossesse, il dépasse le bassin et atteint l'hypochondre plus près de la naissance. L'utérus est maintenu dans la position correcte par des ligaments qui s'épaississent et s'étirent pendant la grossesse. La douleur qui se produit sur les côtés de l'abdomen, en particulier lors d'un changement de position du corps, est souvent provoquée par une tension ligamentaire. L'apport sanguin aux organes génitaux externes augmente, des varices dilatées peuvent apparaître dans le vagin et les grandes lèvres (les mêmes varices peuvent également apparaître dans les membres inférieurs et dans le rectum).

Prise de poids pendant la grossesse

La croissance fœtale et les changements physiologiques dans le corps d'une femme enceinte ont une incidence sur son poids. Chez une femme en bonne santé, à la fin de la grossesse, le poids corporel augmente en moyenne de 12 kg avec des fluctuations de 8 à 18 kg. Habituellement, dans la première moitié de la grossesse, il augmente de 4 kg, dans la seconde moitié - 2 fois plus. L’augmentation hebdomadaire du poids corporel jusqu’à 20 semaines est d’environ 300 + 30 g, de 21 à 30 semaines - 330 + 40 g et 30 semaines avant l’accouchement - de 340 + 30 g. Chez les femmes présentant un déficit pondéral avant la grossesse, le gain de poids hebdomadaire peut encore être plus

Psychologie de la femme

En plus des changements physiologiques dans le corps, l'état mental d'une femme enceinte change.

L'attitude d'une femme à l'égard de la grossesse et de l'accouchement est influencée par divers facteurs, notamment sociaux, moraux, éthiques, économiques, etc., ainsi que par les caractéristiques de la personnalité de la femme enceinte elle-même.

Au cours de la première moitié de la grossesse, la plupart des femmes sont plus préoccupées par leur propre santé. Au cours de la seconde moitié, en particulier après le début des mouvements fœtaux, toutes les pensées et les préoccupations de la future mère sont orientées vers le bien-être du fœtus. Une femme peut s’adresser à l’enfant avec des mots tendres, fantasme-t-elle, lui donnant des traits particuliers. Parallèlement à cela, de nombreuses femmes abandonnent délibérément certains attachements et habitudes en faveur de la future maternité.

De plus, les femmes enceintes peuvent avoir diverses peurs et craintes. Pendant cette période, une femme peut être préoccupée par des changements d'apparence, une perte d'attractivité, des relations avec son mari. Les proches parents (en particulier le mari) devraient devenir un soutien fiable pour la femme enceinte et tenter de fournir à la femme un réconfort psychologique. En cas d’anxiété grave et d’état dépressif, il est conseillé aux femmes enceintes de consulter un spécialiste.

Quels changements une femme subit-elle pendant sa grossesse?

La grossesse en tant que condition peut se dérouler de manière très différente: une personne la tolère facilement, une personne est plus difficile, une personne est calme, une personne est tendue et fatiguée. Cependant, personne ne la traite jamais indifféremment. Immédiatement, tout change: on se souvient de l'attitude envers votre propre enfance, envers votre mère, quelque chose d'autre longtemps oublié et lointain. Une femme est submergée par la tendresse, un désir incroyable apparaît d'aimer le monde entier et en même temps la peur de ce monde: comment il va les prendre, deux, ensemble.

Que comprend même plus précisément la philosophie de la grossesse: la philosophie sociale de la grossesse?

Changement de personnalité d'une femme enceinte

"Je me regarde dans le miroir - cela semble identique, mais déjà différent. Quelque chose luit au fond de mes yeux et je ne me comprends pas. Et il y a une certaine sérénité et un certain détachement, et en général, comme un oiseau, quelque chose de haut et vous regardez le monde de derrière les nuages, comme de derrière le verre. "

Pendant la grossesse, les changements suivants se produisent: le cercle des personnes "importantes", celles qui se trouvent à proximité, est en train de changer. Les sentiments varient de l’impuissance, de l’incompétence à la confiance imprudente que tout est facile et surmontable. D'une part, il est nécessaire que quelqu'un se trouve à proximité, d'autre part, même entre proches il y a une distance.

Changer de vision de soi pendant la grossesse

La femme la plus timide et la plus incertaine se sent plus audacieuse et résolue. Comment expliquer de tels changements chez les femmes pendant la grossesse? Tout est donc simple: elle n'est plus seule, elle a une "protection" et elle-même est le défenseur de cette "protection". Pendant neuf mois, courts et infiniment longs, il y a parfois des changements plus importants que dans toute la vie précédente. La grossesse est une période où une personne pense extraordinairement à elle-même, sans être égoïste. C'est «l'homme»: non seulement la femme enceinte, mais l'homme-père n'est pas épargné par ces pensées sur elle-même. Lui aussi comprend que dorénavant sa valeur absolue et sa signification seront fortement sollicitées. dans la plupart des cas, cela lui convient parfaitement.

Changement d'attitude envers le monde

Une femme enceinte, par essence, "porte le monde", et à ce moment-là, elle est sans aucun doute comparée à un Dieu créateur. Elle est la maîtresse dans ce monde et en même temps très peur de lui. Elle a une façon complètement nouvelle de connaître ce monde.

Quels changements une femme subit-elle pendant sa grossesse? L'apparence, les sensations venant du corps, les rythmes de son fonctionnement changent. La position de la femme dans la société évolue. Elle n'est plus l'enfant de ses parents, mais aussi sa mère. Dans sa relation avec le père de l'enfant, de nouvelles formes et de nouveaux rôles sont nécessaires. Elle est submergée par de fortes expériences émotionnelles, parfois douloureuses et effrayantes. Pendant la grossesse, les relations avec leurs propres parents, en particulier avec la mère, changent également. Il ne peut y avoir de meilleure situation pour une compréhension mutuelle maximale. Souvent, pendant cette période, les conflits prolongés anciens sont résolus, la tension est soulagée.

Comment une femme change-t-elle pendant sa grossesse?

Relation de la femme enceinte et du futur bébé

Les femmes qui ont une relation dynamique avec un enfant: de l'union totale avec moi-même («ma grossesse») à la réalisation en tant qu'être séparé («je suis la mère de cet enfant») sont davantage satisfaites de la communication avec un bébé en bas âge.

Nous avons déjà évoqué à maintes reprises le concept d’image du Soi. L’image de la Mère est donc un ordre de grandeur plus complexe que n’importe quel autre Soi, plus complexe car, au moment de la gestation, elle porte physiquement et psychologiquement le Soi d’une autre personne. Dans la séparation lors de la naissance de ce double moi, la grande signification philosophique du processus d’émergence d’une vie différente et indépendante. En plus de tout le reste, on peut sans aucun doute dire que je suis un enfant - c'est dans une certaine mesure la continuation de ma vie de mère.

La relation entre un homme et une femme pendant la grossesse

Au cours de cette période, la relation entre un homme et une femme peut acquérir le caractère d’une grande philosophie de l’amour et de l’interaction.

  1. Si un homme est aimé, significatif, la mère le perçoit comme un être avec l'enfant. Dans ce cas, nous obtenons une image de famille complète et solide, le même triangle isocèle classique. Son sommet est l'enfant qui est attendu.
  2. Cependant, il existe un point faible dans cette relation. Il y a souvent une situation (souvent, cependant, spontanée, situationnelle), où la mère commence à être jalouse de l'enfant envers le père (ce n'est pas très normal, vous conviendrez, la situation) ou une autre option - du père à l'enfant. Qu'est ce que cela signifie? Cela signifie que, à certains moments de «distance émotionnelle», la femme mère souhaite être une «titulaire des droits».

Le sentiment naturel de possessivité envers le fœtus est inhérent à de nombreuses mères. Cependant, cette position de la mère porte un noyau de conflit. Il faut toutefois rappeler aux hommes cette particularité des femmes, en particulier le fait qu’au cours de la gestation, l’acuité des expériences, des réactions et des sentiments émotionnels augmente considérablement.

Pendant la grossesse, le monde entier d’une femme s’applique souvent à l’enfant et à son père. Malgré l'inégalité de statut, la signification des deux est à peu près la même. Il est également nécessaire de prendre en compte le fait que l’une des craintes les plus importantes d’une femme enceinte est la peur d’être seule, sans aide ni soutien. Dans le même temps, la période de "romantisation" des relations avec le mari est en cours.

Contenu:

  • Changements physiologiques
  • Coeur et vaisseaux
    • Varices
    • Les hémorroïdes
  • Organes digestifs
    • Brûlures d'estomac
    • Nausée, vomissement, constipation
  • Changements hormonaux
  • Changements mammaires pendant la grossesse
  • Système immunitaire
  • Peau
  • Douleurs musculaires et au dos
  • Organes respiratoires
  • Système génito-urinaire
  • Utérus et du col utérin
  • CNS

Changements physiologiques pendant la grossesse

À partir du moment de l’implantation et avant le début du travail, les demandes fœtales augmenteront régulièrement, ce qui entraînera des changements dans tous les systèmes du corps et des tissus de la femme:

  • système endocrinien
  • système nerveux central et périphérique,
  • cardiovasculaire,
  • digestif,
  • excréteur,
  • dans le système locomoteur,
  • immunisé,
  • la peau et ses phanères (cheveux, ongles).

L'échange principal est en train de changer. Le développement du fœtus va forcer le corps de la femme enceinte à s'adapter constamment à la charge croissante, de sorte que des changements physiologiques seront observés dès les premières semaines de la grossesse.

Tous les oligo-éléments, protéines, glucides et lipides importants seront obtenus à partir du sang maternel, ce qui permettra également l'excrétion des métabolites du métabolisme et de la carie. C'est l'une des raisons du changement de goût, l'apparition de signes de toxicose précoce, la décoloration des selles et de l'urine.

Dans 85% des cas, les femmes enceintes n'ont pas besoin de l'intervention d'un médecin. Cela nécessite seulement une observation et un soutien psycho-émotionnel. 15% - appartiennent à un certain groupe de risque en raison de la présence de maladies chroniques. Ces femmes nécessitent une attention médicale étroite.

Changements dans le système cardiovasculaire pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les modifications du système cardiovasculaire sont les plus importantes. Parce que le volume de sang en circulation augmente. Dans le volume de sang humain normal en moyenne 5 litres. La quantité de sang commence à augmenter dès les premières semaines de la grossesse et atteint son maximum à 32 semaines, soit 35 à 45% de plus qu’en dehors de la grossesse. En conséquence, le nombre de cellules sanguines est en train de changer.

En raison d’une augmentation spectaculaire du volume plasmatique, on observe une hémopole physiologique - l’augmentation du nombre de cellules sanguines (érythrocytes) «est à la traîne» et une anémie physiologique se produit.

Physiologiquement, un changement dans la composition du sang. Légèrement réduit:

  • nombre de globules rouges
  • concentration en hémoglobine
  • hématocrite,
  • taux plasmatiques de folate.

Cela augmente:

  • nombre de globules blancs
  • vitesse de sédimentation des érythrocytes
  • concentration de fibrinogène.

L'augmentation du volume sanguin répond aux besoins accrus de l'utérus et du fœtus, protège contre le syndrome d'hypotension en décubitus dorsal et empêche la perte de liquide critique pendant le travail.

Pendant la grossesse, des souffles systoliques précoces fonctionnels (parfois moyens) peuvent apparaître, des extrasystoles (contractions prématurées du myocarde).

Du troisième mois à 10-15 mm. Hg Sam basse pression artérielle. Depuis le troisième trimestre, au contraire, la hausse de la pression artérielle est caractéristique. Diminution de la pression due à la dilatation périphérique - diminution de la résistance des vaisseaux des mains et des pieds, augmentation du métabolisme et formation d'un shunt placentaire artérioveineux.

La vasodilatation périphérique entraîne une augmentation de la sécrétion de mucus nasal, ce qui provoque un inconfort. Cette affection s'appelle rhinite de grossesse et disparaît avec l'issue de la grossesse. Les plaintes apparaissent:

  • congestion nasale
  • difficulté à respirer par le nez
  • saignements nasaux.

L'augmentation de la pression veineuse dans les membres inférieurs et la compression des voies veineuses centrales par l'élargissement de l'utérus favorisent l'apparition de varices, l'oedème et les hémorroïdes.

При беременности часто возникают отеки. Физиологические (невыраженные) отеки отмечают 50-80% беременных. Ils sont localisés aux extrémités inférieures, mais peuvent avoir une localisation différente - sur le visage, les doigts. De ce fait, l'apparence de la femme enceinte change. Pour un tel œdème est caractérisé par un développement progressif, combiné en douceur avec un gain de poids. Même des changements externes sur le visage apparaissent en raison de l'action de l'hormone somatotrophine. Cette substance réveille les zones préservées de la croissance osseuse. Il peut y avoir une légère augmentation des arcades sourcilières, le bout du nez se développe, les articulations des doigts s'épaississent. Le processus est réversible.

Que faire si des varices surviennent pendant la grossesse?

  1. Évitez de rester debout ou assis de manière prolongée. Il est nécessaire de bouger plus et d'encourager l'exercice actif.
  2. Ne portez pas de vêtements serrés.
  3. Pendant le sommeil, les jambes doivent être dans une position élevée.
  4. Dors sur ton côté.
  5. Ne croisez pas les jambes en position assise.
  6. Portez des bas ou des collants élastiques.

Inconfort des hémorroïdes

Les plaintes d'hémorroïdes pendant la grossesse se produisent souvent pour la première fois. Pour éviter son développement, il est nécessaire d'ajuster le travail du tractus gastro-intestinal. Pour ce faire, il suffit de changer de régime au détriment des fibres. Dans les cas graves, recourir à des médicaments sous forme de suppositoires et de crèmes antihémorroïdaires.

Changements et inconfort pendant la grossesse dans le tractus gastro-intestinal

Les plaintes fréquentes pendant la grossesse concernent les femmes du système digestif. Il est également causé par des changements physiologiques:

  • une diminution du niveau d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique, des enzymes,
  • diminution de la motilité des intestins et du système digestif dans son ensemble sous l'influence de l'hormone progestérone,
  • augmenter la réabsorption de l'eau du côlon sous l'action de l'hormone aldostérone.

Le changement de goût pendant la grossesse est le résultat d'une diminution de la sensibilité des récepteurs des papilles gustatives sur la langue.

Le malaise pendant la grossesse par le tractus gastro-intestinal se manifeste de la manière suivante:

  • Il y a des plaintes de nausée, augmentation de la salivation, vomissements en raison d'une diminution du niveau d'acide chlorhydrique et d'une diminution du niveau de l'enzyme pepsine.
  • Changer les préférences dans les odeurs, les familiers commencent à irriter, les insolites commencent à aimer.
  • Il y a constipation (en raison d'une hypotension intestinale causée par la progestérone).

Souvent, l'inconfort de la grossesse est causé par des brûlures d'estomac, provoquées par une diminution du tonus du sphincter œsophagien et un reflux gastrique (en jetant un contenu gastrique acide dans l'œsophage).

Comment soulager l'inconfort pendant la grossesse causé par les brûlures d'estomac?

Dans ce cas, les recommandations habituelles aident:

  • 5-6 repas fractionnés simples (en petites portions),
  • le dîner est préférable pendant 3 heures avant le coucher,
  • évitez les aliments et les plats gras, le chocolat, les aliments à base de cacao et le tabagisme, car ils aident à détendre le sphincter oesophagien,
  • Évitez d’utiliser du café et de la caféine contenant des boissons gazeuses, des médicaments comme la caféine,
  • aux derniers stades de la grossesse, il est déconseillé d'être horizontal et de plier après avoir mangé,
  • pendant le repos de la nuit, la tête devrait être dans une position élevée,
  • Pour soulager la maladie, vous pouvez boire du lait sans matières grasses ou manger du yogourt faible en gras.

Si les fonds énumérés ne vous aident pas, vous devez commencer à prendre des antiacides. Mais il ne faut pas oublier qu'ils contribuent tous au développement de la constipation.

Nausée, vomissement, constipation

Les nausées et les vomissements se produisent sur une période de 7 à 8 semaines. Ils sont plus prononcés dans les grossesses multiples. La plupart des femmes (jusqu'à 90%) signalent la cessation de leurs symptômes avant la 16e et la 20e semaine de grossesse. Pour soulager la situation, il est recommandé immédiatement après le réveil de manger quelques craquelins ou des craquelins fabriqués à partir de pain. Pendant la journée, il est nécessaire d'éviter les aliments épicés et gras, il y a souvent des petits repas.

Vous pouvez essayer de prendre du gingembre 250 mg 4 fois par jour - avec quelques secours. Il existe également des cas où l’acupression ou l’acupuncture peut aider la supplémentation en vitamine B helps.

35 à 40% des femmes enceintes un inconfort important libère de la constipation. La raison principale étant l'effet relaxant de la progestérone sur les muscles lisses de l'intestin. Autres raisons:

  • faible teneur en fibres dans les aliments,
  • activité physique réduite
  • pression de l'utérus sur les intestins
  • supplémentation en fer.

Si vous ne faites rien dans ce cas, le problème est assez difficile à résoudre. Bien sûr, il existe des médicaments qui peuvent soulager la maladie, mais leur utilisation pendant la grossesse n'est pas toujours justifiée et ils ont leurs propres effets secondaires.

Il est nécessaire de boire jusqu'à 8 verres d'eau ou autre liquide par jour. Dans le régime alimentaire devrait être des céréales avec du son, les légumes verts.

Changements hormonaux physiologiques pendant la grossesse

Des changements importants se produisent pendant la grossesse dans le système endocrinien. Toutes les glandes endocrines sont activement impliquées dans ce processus.

En premier lieu, l'activité de la glande thyroïde est activée. Augmente le taux métabolique de 20%. Le fer augmente, mais seulement légèrement. En raison du besoin accru de calcium, une hypertrophie parathyroïdienne se développe. Le métabolisme des protéines est activé car les protéines sont la substance principale pour la construction de tous les organes et systèmes de l'enfant. Parallèlement, le métabolisme des glucides et des lipides est amélioré. Le phosphore, le calcium, le fer s'accumulent activement. Les besoins en vitamine C, D, E augmentent fortement.

Sous l'influence du lactogène placentaire, le niveau d'insuline augmente, au fil du temps, un équilibre dynamique s'établit entre eux et une adaptation réussie se produit.

Les glandes surrénales jouent un rôle important dans la grossesse - la sécrétion de glucocorticoïdes augmente en raison de l'hypertrophie du cortex surrénal et du minéralocorticoïde (aldostérone).

Changements mammaires pendant la grossesse

L’activité de l’hypophyse est augmentée de 135%, le taux de prolactine dans le plasma sanguin de la mère décuplé. Grâce à cette hormone, un changement du sein se produit pendant la grossesse - préparation à l'alimentation.

Sous l'action de substances analogues aux hormones et d'hormones, des modifications du sein commencent pendant la grossesse. La prolactine stimule la croissance et le développement des lactocytes - des cellules qui vont synthétiser le colostrum et le lait. Sous l'influence de la progestérone, la croissance et le développement des alvéoles et des lobules du sein sont activés.

Les changements mammaires pendant la grossesse commencent à se manifester dès les premiers stades:

  • le volume du sein change (de 2 à 3 tailles) sous l'influence de l'œstrogène et de la progestérone - le volume du tissu conjonctif augmente et les canaux lactifères se développent,
  • processus métaboliques, augmentation du remplissage sanguin, ce qui rend le sein plus sensible et douloureux au toucher, un réseau vasculaire peut apparaître sur la peau,
  • les mamelons se développent, la circonférence de l'aréole augmente (de 3 cm à 5 cm), ils prennent une couleur plus saturée en raison de la synthèse accrue de la mélatonine (du rouge foncé au brun).

Dans les dernières périodes, il existe une forte probabilité de cicatrices - vergetures (conséquence de la dégradation des fibres de collagène de la peau du sein) et de la libération de colostrum.

En fin de grossesse, la synthèse d'ocytocine augmente, ce qui participe à l'acte générique lui-même.

Modifications du système immunitaire pendant la grossesse

Le système immunitaire pendant la grossesse réduit son activité. Cela est dû au fait que le fœtus est porteur de 50% des informations sur les extraterrestres. Par conséquent, la nature est conçue de telle sorte que les réponses immunitaires de la femme sont réduites.

Pendant la grossesse, les maladies chroniques peuvent s'aggraver ou se développer de manière inhabituelle - sans être remarquées. Par conséquent, il est recommandé aux femmes enceintes de respecter le régime de repos, de travail, de sommeil et d'effort physique.

Changements de la peau pendant la grossesse

En lien avec l'activité et la restructuration du fond hormonal, les glandes sudoripares et sébacées sont activées. Il peut apparaître des éruptions cutanées, des arachnides de télangiectasie (apparition de petits vaisseaux dilatés à la surface de la peau), qui disparaissent sans laisser de trace à la fin de la grossesse.

La pigmentation apparaît à la surface interne des cuisses, du bas de l'abdomen, de la poitrine, des côtés, des fesses, de la poitrine et de l'aréole du mamelon, qui est plus prononcée au troisième trimestre. Les changements les plus marquants de la peau pendant la grossesse sont observés sur l’abdomen, qui prend la forme d’une bande verticale allant du pubis au nombril et sur le visage, sous la forme d’un arc de cercle allant de la tempe au temple (partie frontale du visage).

Des cicatrices de grossesse apparaissent sur la peau, résultant d'étirements mécaniques et de déchirures des tissus élastiques du derme. Le processus destructif est favorisé par une augmentation du taux de glucocorticoïdes.

Changements dans les muscles et les maux de dos

Les changements dans le corps pendant la grossesse sont accompagnés de douleurs au dos. La douleur et l'inconfort augmentent avec la durée de la grossesse.

La plupart des femmes enceintes se plaignent de maux de dos dus à la lordose lombaire (flexion de la colonne vertébrale en avant), par opposition à la croissance de l'utérus. La tension des ligaments et des muscles provoque des douleurs et des malaises.

L'hormone relaxine, synthétisée par les ovaires et le placenta, ramollit les ligaments, ce qui augmente encore la déflexion de la colonne vertébrale dans la région lombaire. Pour aider, à partir de 18 semaines, vous pouvez porter un bandage. Facilite l'état d'exercice "chat" et "chien", portant des chaussures "sans talons", nageant et faisant de l'exercice dans l'eau.

Une consultation orthopédique est indiquée en cas de douleur intense, si elle s'étend aux jambes ou en présence de symptômes neurologiques.

Changements physiologiques pendant la grossesse. Système génito-urinaire

Pendant la grossesse, les modifications du corps de la femme sont prononcées dans le système génito-urinaire. Le débit sanguin rénal et la filtration glomérulaire augmentent de 50% (un plus grand volume de sang passe à travers les vaisseaux rénaux avec une vitesse accrue), ce qui entraîne une augmentation du volume urinaire. Par conséquent, les femmes enceintes commencent à se plaindre d'uriner fréquemment. Envie d'uriner la nuit. 1-2 voyage aux toilettes pour une nuit pour une femme enceinte - la norme.

Sous l'action de la progestérone et de la pression de l'utérus croissant sur le bord supérieur du bassin, le bassin et la lumière des uretères augmentent.

Changements utérins pendant la grossesse

Évidemment, des changements se produisent dans l'utérus pendant la grossesse. Il augmente en taille. À la fin de la grossesse, son volume croît 1000 fois, sa masse est de 1000 g (à titre de comparaison, à l’état non enceinte, elle se situe dans les 70 grammes).

Dès le premier trimestre, l'utérus commence à se contracter de manière irrégulière et sans douleur - contractions de Hicks. Plus tard, ils peuvent causer un inconfort significatif et tangible.

En début de grossesse, le col conserve sa densité. L'isthme se ramollit, le col devient plus mobile.

Les modifications du col utérin en début de grossesse sont les suivantes:

  • décoloration (en raison d'une augmentation du nombre de vaisseaux et du débit sanguin, le col de l'utérus devient bleuâtre),
  • les provisions
  • consistance (desserrée),
  • forme et taille.

Un bouchon muqueux se forme dans la lumière du col de l'utérus - une barrière mécanique et immunitaire contre les infections qui pénètrent dans la cavité utérine.

Normalement, il y a un changement dans la décharge du volume de décharge du vagin (sous l'influence d'œstrogènes). Les sécrétions pathologiques doivent être exclues, par exemple les infections à Candida, qui gênent souvent les femmes occupant une position intéressante. L'apparition de saignements après les rapports sexuels permet de suspecter une érosion cervicale, qui devient déjà très vulnérable.

Les parois du vagin deviennent lâches et élastiques, les lèvres augmentent, changent de couleur et deviennent plus saturées.

Changements hormonaux à 1 mois de grossesse:

Très nombreux changements physiologiques dans le corps pendant la grossesse sont causés par l'influence des hormones. Le luteum de l'ovaire (gonadotrophine chorionique humaine) est le lutéum qui produit des hormones au cours des trois premiers mois de la grossesse. Au bout de 16 semaines, l'organe qui prendra en charge la production d'oestrogène et de progestérone, le placenta, mûrira. Outre les œstrogènes et la progestérone, d'autres hormones sont produites en grande quantité, ce qui affecte la croissance, l'équilibre minéral, le métabolisme et provoque de nombreux changements physiologiques dans le corps de la mère pendant la grossesse. Et néanmoins, le travail principal est effectué par ces deux hormones.

La tâche des changements hormonaux au cours des 16 premières semaines de grossesse consiste à reconstruire le corps de la femme pour pouvoir porter un bébé. Pendant que cette restructuration active est en cours, la future mère doit s’accorder sur une perception sereine de cette période.

Quelles sont les fonctions des deux principales hormones dans le corps de la future mère?

Les œstrogènes aident à épaissir la membrane muqueuse de l'utérus, à augmenter la taille des muscles de l'utérus et à améliorer l'irrigation sanguine, la croissance des tissus reproducteurs, et stimulent également l'apport sanguin au sein.

Il existe un degré élevé de probabilité qu'un taux élevé d'œstrogènes soit également responsable de la pigmentation de la peau, de la rétention d'eau dans le corps et du "dépôt" de graisse sous-cutanée.

La progestérone interfère avec la réduction des muscles lisses, adoucit l'utérus, ne lui permet pas de diminuer excessivement. Cette hormone détend les parois de l'estomac et des intestins, leur permettant ainsi d'absorber plus de nutriments. En outre, la progestérone adoucit les parois des vaisseaux sanguins, maintenant ainsi la pression artérielle normale du corps. Et la progestérone joue un rôle important pendant l'accouchement, car elle ramollit les ligaments, le cartilage et le col, rendant ces tissus plus élastiques et leur permettant de s'étirer lors de la naissance du bébé. Au cours des 16 premières semaines, le corps de la mère, y compris les ovaires, est pleinement responsable du maintien de la grossesse et de la production d’hormones. De nombreuses sensations désagréables y sont associées, lesquelles disparaissent le plus souvent au quatrième mois de la grossesse.

Changements physiologiques:

Pendant toute la durée de la grossesse, toutes les fonctions du corps de la future mère subissent des modifications, s’adaptant à leurs nouvelles tâches et aux besoins de la croissance de l’enfant à naître.

Traitez tous les phénomènes accompagnant la grossesse comme naturels et complètement normaux.

Prends-les calmement. Après tout, la grossesse n’est qu’un état de santé particulier de votre corps dans de nouvelles conditions. Cette maladie n’est absolument pas équivalente à la maladie, même si, à un degré ou à un autre, vous aurez tendance à souffrir de diverses affections tout au long de la période d’attente. Quels sont les premiers symptômes d'un changement pouvant inquiéter une femme en début de grossesse?

Déjà au cours du premier mois de grossesse, de nombreuses femmes ont des nausées et des vomissements. Parlez le plus souvent des "nausées matinales", bien qu'elles puissent survenir à tout moment de la journée. En plus des nausées, certaines femmes ont d'autres signes d'une tempête hormonale qui se produisent maintenant dans le corps, tels que brûlures d'estomac, indigestion, constipation et ballonnements. La seule raison du problème de la première période de grossesse est la production d’une quantité accrue de progestérone et d’œstrogènes. Pour réduire cet inconfort, essayez de changer de régime. Mangez plus de fruits et de fruits, du pain aux grains entiers, des noix, buvez plus de liquides: boissons aux herbes, jus de fruits, eau, limitez la consommation de café, de thé noir fort et d’aliments trop gras.

Au cours des premiers mois de la grossesse, la fréquence des mictions augmente chez de nombreuses femmes. Ce phénomène est dû à deux facteurs: d'une part, l'utérus croissant commence à exercer une pression sur la vessie et, d'autre part, le volume de liquide dans le corps augmente. Chaque fois que vous utilisez les toilettes, essayez de vider complètement la vessie. Pendant que vous urinez, penchez-vous en avant afin que la vessie soit complètement relâchée. La nuit, trois heures avant le coucher, essayez de ne pas boire de liquide pour que votre sommeil soit calme. Si vous avez la bouche sèche et la soif, rincez-vous la bouche à l’eau froide.

Sous l'influence d'un taux plus élevé d'œstrogènes, de progestérone et d'autres hormones, vous remarquerez peut-être des changements tangibles au sein. La zone autour des mamelons (aréole) augmente et s'assombrit. La poitrine grossit, elle devient plus sensible, le réseau vasculaire fait saillie et une sensation de picotement peut apparaître dans la région du mamelon. Les petites bosses de l'aréole, appelées glandes de Montgomery, deviennent plus visibles, augmentent de taille et émettent plus de lubrifiant. Alors, le sein se prépare à donner du lait au bébé. Au moment de la naissance, le sein sera plus lourd de près d'un kilogramme.

Causes de saignement au cours du premier mois de la grossesse:

Pendant cette période, certaines femmes ont des saignements, raison pour laquelle beaucoup commencent à s'inquiéter beaucoup de la préservation de la grossesse. Les causes du saignement peuvent être différentes, et si elles se produisent, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Ces saignements ne sont peut-être pas si dangereux pour la santé, mais seul un médecin peut déterminer ceci:
1. menstruations imaginaires.
2. Manque d'hormone de grossesse (progestérone). Si le corps produit une quantité insuffisante de progestérone, la membrane muqueuse de l'utérus se nie et saigne. Le plus souvent, cela est observé chez les femmes avec un cycle irrégulier ou après une infertilité guérie. L'absence de progestérone est une fausse couche dangereuse, une fausse couche spontanée.

3. Dommages à la bouche utérine. Во время половой связи, спортивных занятий маточный зев, усиленно снабжаемый кровью, может травмироваться, если у женщины есть эрозия. И в этом случае важно обратиться к своему консультирующему врачу.

4. Снижение иммунитета. В первые месяцы беременности у большинства женщин естественно снижается иммунитет — этот процесс предусмотрен природой. Il est nécessaire que les deux organismes - le fœtus et la mère - puissent s’accepter mutuellement et que le fœtus ne se refuse pas en tant que corps étranger. Le seul danger est qu'en raison d'une diminution des fonctions de protection du corps de la femme, il devient vulnérable à d'autres maladies, dont les plus fréquentes sont les rhumes et les maladies du tractus génital.

5. Grossesse en tube (ectopique). Dans une grossesse extra-utérine, le saignement commence généralement à 7 ou 8 semaines. L'ovule fécondé, coincé dans la trompe de Fallope en raison d'adhérences, de cicatrices dans l'oviducte, d'utilisation prolongée d'appareils intra-utérins ou d'inflammation non traitée de l'ovaire, grossit et peut déchirer l'oviducte. La douleur dans le bas-ventre ressemble à des contractions. Dans ce cas, la femme nécessite une hospitalisation urgente.

6. fausse couche (avortement spontané). La fausse couche est généralement précédée d'une forte douleur à la traction, semblable à la douleur pendant la menstruation. Une fausse couche à une date aussi précoce est le plus souvent due à des troubles génétiques, à un manque d'hormone de grossesse ou à des anomalies de la structure de l'utérus. Aux premiers symptômes de fausse couche, vous devez contacter le médecin dès que possible et appeler une ambulance.

Changements psychologiques:

Le début de la grossesse est une période de chutes d’émotions, de hauts et de bas de l’humeur et du bien-être de la femme. Parfois, les changements d'humeur sont forts et même difficiles à comprendre. Les réflexions sur la maternité peuvent être heureuses, puis soudainement contrariées. C'est particulièrement le cas lorsque la nouvelle de la grossesse était inattendue pour la femme et n'était pas incluse dans ses projets de vie.

Pendant cette période, les femmes enceintes peuvent ressentir une fatigue inhabituelle et avoir envie de dormir beaucoup. Ils se lèvent à peine le matin, l’après-midi, ils s’efforcent d’embrasser l’oreiller et le soir, dès qu’ils rentrent chez eux, ils s’endorment aussitôt. En effet, les futures mères ont besoin d'un sommeil plus long en raison d'une consommation d'énergie accrue, accompagnée d'une modification du taux métabolique. Le corps s'adapte donc à son nouvel état.

Parfois, une femme est déprimée - il ne faut pas confondre les fluctuations d’humeur habituelles avec la dépression. Les symptômes les plus courants sont les suivants: malaise, troubles du sommeil, manque d'appétit ou, au contraire, désir constant de manger, apathie, changements d'humeur inattendus, sensation de vide.

Parfois, une femme devient extrêmement sensible et sentimentale. Ses larmes peuvent toucher l'intrigue d'un dessin animé ou d'un livre. Il semble que personne ne l'aime, alors elle ne veut rien du tout. Pleurs, sentiment de léthargie et d'abattement peuvent être associés à une diminution temporaire des capacités intellectuelles.

La responsabilité d'un changement aussi puissant dans l'état psychologique est supportée par les changements hormonaux dans le corps. En conséquence, l'état d'esprit futur de la future mère dans les premiers mois de la grossesse se rapproche de celui de l'enfant. Dans cet état, la femme perçoit l'environnement avec une puberté aggravée, se sentant comme un enfant. Et cela a ses avantages - ce sens de soi l'aidera à communiquer avec son propre bébé.

Le bien-être émotionnel de la future mère peut être influencé par des troubles sociaux ou domestiques, notamment en fonction de la réaction de la partenaire à l’annonce de la grossesse. Si vous avez encore des signes de dépression, essayez de vous aider et prenez les mesures nécessaires. Tout d’abord, essayez de comprendre ce qui vous arrive »et déterminez la raison de votre bien-être. Pensez à la façon de le réparer.

• Parlez de tout ce qui vous dérange, votre mari et les proches en qui vous avez toute confiance.
• Parlez de vos désirs. Si tu veux, dors plus, repose-toi.
• Ne cessez pas de mener une vie active qui vous distraira des pensées tristes: promenez-vous, passez des activités relaxantes: prenez un bain, pratiquez une culture physique, assistez à des concerts.
• Trouver ou inventer un nouveau passe-temps.

Parfois, il suffit de laisser tomber tous les sentiments dépressifs pour qu’ils passent seuls. Certaines femmes savent comment gérer leurs émotions et en avertissent leurs proches. D'autres ne sont pas capables de percevoir calmement la tempête émotionnelle qui se produit pendant cette période. Mais, comme vous le savez, toute tempête se termine - il vous suffit de pouvoir l'attendre. Après tout, ce n’est un secret pour personne que de très nombreuses femmes y sont exposées au cours des premiers mois de la grossesse - c’est ainsi que se produit l’adaptation à un nouvel état - spontanément et parfois inconsciemment, une compréhension du changement global de la vie.

Rappelez-vous une dernière chose. Nous sommes tous soumis à diverses influences, y compris les tendances dites de la mode. Cela ne se manifeste pas seulement dans les vêtements, les cosmétiques ou le mode de vie. Sous l’influence de la mode, la vision du monde de la personne évolue. Cela se manifeste dans l'engouement pour l'astrologie, le feng shui, la pensée positive, l'ésotérisme. De nombreux médias sur papier glacé prétendent que la mode est absolument optimiste et optimiste. Ce point de vue presque imposé se reflète dans l'approche de la grossesse. Dans de nombreux magazines et livres, vous pouvez répondre à l'énoncé d'un postulat: vous êtes enceinte, la période la plus heureuse de votre vie est arrivée. C'est vraiment. Mais ce n’est qu’une partie de la vérité, elle ne reflète que notre désir d’un idéal…

La grossesse est une partie de la vie dans laquelle il y a une place pour le chagrin et la joie, les expériences tristes et heureuses. Et la sagesse d'une femme en cette période est d'accepter facilement la vie telle qu'elle est, sans panique ni extrêmes. Par conséquent, il faut être préparé non seulement à des expériences joyeuses, mais également à des phénomènes aussi prosaïques que les nausées matinales, la constipation, l’insomnie ou d’autres troubles. Ensuite, vous pouvez prendre avec un sentiment de bonheur et toutes les surprises agréables que seule une grossesse procure: les premiers mouvements de votre bébé et ses "réponses" au son de votre voix ou au premier portrait sur l'échographie, que vous accrocherez fièrement au mur à la maison.

Causes courantes de préoccupation:

Vous comprenez que votre santé, votre condition physique et votre humeur se refléteront désormais dans le futur bébé. Par conséquent, vous devez prendre plus soin de vous et vous traiter presque comme un enfant. Laissez également vos proches s’occuper de vous plus tendrement. Beaucoup de vos responsabilités doivent maintenant se déplacer sur leurs épaules. Commencez graduellement à faire le ménage, par exemple pour laver, nettoyer, cuisiner ou aller au magasin.

Dès le premier mois de grossesse, la fatigue commence à se manifester, ce qui peut être causé par diverses raisons: manque de fer, de protéines, de calories, de mauvaise luminosité, d’air pollué ou de mode de vie inactif. Tous ces facteurs indésirables peuvent être éliminés par vous-même, en adhérant à une nutrition adéquate, en faisant des exercices physiques. Faites particulièrement attention à votre repos passif - vous devez maintenant vous permettre de dormir une ou deux heures de plus que d’habitude. Mais rappelez-vous que le sommeil est une discorde - votre besoin de plus d'heures de sommeil doit être satisfait pour que le sommeil apporte vigueur, redonne force et donne une clarté d'esprit. Si votre fatigue s'évanouit, consultez immédiatement un médecin.

Tous les processus survenant dans le corps ne sont pas immédiatement attribués à des affections et doivent être traités par tous les moyens disponibles. Critique des conseils d'amis et de connaissances, les médicaments non recommandés par votre médecin ne doivent pas être pris. Les médicaments sans danger pour votre corps peuvent causer un préjudice irréparable au bébé à naître. Les experts affirment que les médicaments tels que l’aspirine, les tranquillisants, les pilules diététiques et sédatives, les gouttes nasales peuvent, dans certains cas, entraîner des complications de la grossesse et des malformations fœtales.

Les nausées qui apparaissent le matin ou le jour sont un phénomène assez courant au premier trimestre. Beaucoup plus de femmes peuvent s'inquiéter d'une toxicose tardive enceinte (pré-éclampsie), qui apparaît après 20 semaines de grossesse. C'est une complication assez fréquente de la grossesse et, dans les cas graves, peut provoquer des convulsions (éclampsie). La toxicose tardive fait référence au nombre de maladies hypertensives, son principal symptôme étant une augmentation de la pression artérielle.

Lorsque la toxicose survient, le métabolisme du sodium subit une violation, tandis que l'excès d'eau n'est pas excrété par les reins et les voies urinaires. Il s'accumule dans les tissus et provoque un œdème. Pour ramener le sang à la normale, la glande surrénale sécrète des hormones vasoconstricteurs, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle.

Une toxicose précoce (nausée) survient chez 75% des femmes enceintes. Habituellement, après trois mois, les nausées disparaissent, mais parfois, surtout chez les femmes ayant plusieurs grossesses, elles peuvent être observées tout au long de la grossesse.

Le plus souvent, les femmes sont sensibles à la toxicose précoce:

• ayant des maladies du tractus gastro-intestinal (colite, gastrite chronique, pancréatite, cholécystite, ulcère gastrique, ulcère duodénal),
• souffrant d'hypertension,
• avec des maladies du système endocrinien (diabète sucré),
• avec des troubles neuropsychiatriques,
• ainsi que sujet au surmenage fréquent.

L'apparition de la toxicose est également influencée par l'état émotionnel général, votre attitude à l'égard de la grossesse et l'attitude des autres à son égard. La toxicose précoce est accompagnée de nausée, vomissements, parfois de salivation, gonflement, légère jaunisse physiologique. Identifiez trois niveaux de toxicose précoce. Sous forme légère, l'état général est satisfaisant, les vomissements se produisent 3 à 4 fois par jour. Dans ce cas, il suffit de suivre un régime, un régime et d’utiliser un traitement vitaminique.

Avec une toxémie modérée, les vomissements sont multipliés par 10 à 12, entraînant une perte d'appétit, une perte de poids, une faiblesse générale et une déshydratation. Vous devriez demander l'aide d'un médecin qui vérifiera votre tension artérielle et vous dirigera vers un test d'urine, après quoi vous aurez peut-être besoin d'un examen plus complet pour détecter les maladies chroniques.
Comme le montre la pratique, les femmes ont du mal à résister aux vomissements plus de 4 fois par jour. Lorsque les symptômes deviennent plus fréquents, il est préférable de rester temporairement à l'hôpital, où la paix psychologique nécessaire au succès du traitement sera assurée.

La forme la plus grave de toxicose est une menace pour la vie de l'enfant et souvent pour la vie de la mère. La maladie est accompagnée de vomissements indomptables, de maux de tête soudains et graves, de troubles de la vision, de scintillements dans les yeux. Le traitement de cette forme de toxicose a toujours lieu à l'hôpital, il faut parfois interrompre la grossesse. Et ne vous précipitez pas pour utiliser des médicaments sans la recommandation des médecins. Et rappelez-vous que la toxicose précoce est traitée avec beaucoup de succès!

Comment soulager les nausées, la toxicose pendant la grossesse:

Mode d'alimentation.
• Suivez un régime alimentaire varié, riche en protéines et en glucides.
• Mangez souvent et en petites portions.
• Buvez plus de liquides: jus de légumes et de baies, soupes, bouillons. Consommez des légumes et des fruits frais contenant du liquide en grande quantité, en particulier des salades, des melons et des agrumes.
• Ajoutez des vitamines à votre alimentation. Par exemple, boire de la vitamine B au coucher aide au traitement des nausées.
• Ne mangez pas d'aliments qui sentent et qui ont l'air désagréable. Le corps lui-même vous dira ce dont il a besoin.
• Ne provoquez pas de nausée, conduisant à un état de faim. Un estomac vide provoque souvent des nausées. Mangez dès que vous avez faim.
• Gardez toujours à portée de main, y compris près du lit, des craquelins, des craquelins, une poignée de raisins secs ou de noix. Le matin, avant de vous lever, grignotez un croûton, buvez un jus ou un verre d'eau, puis levez-vous lentement et doucement.

Régime du jour.
• N'en faites pas trop, laissez-vous dormir un peu plus longtemps.
• Marchez au grand air aussi souvent que possible. Ce n'est pas inutile pour votre mari - un passe-temps commun vous rapprochera encore plus.
• Réduisez le stress, évitez-les si possible.

En général, plus votre style de vie est calme, moins vous serez perturbé par des signes de toxicose. Les méthodes naturelles de traitement aident à faire face aux nausées, les plus accessibles étant la phytothérapie, l’aromathérapie et l’homéopathie. Si vous pratiquez le yoga, consultez un entraîneur - il vous dira des techniques et des techniques de respiration avec lesquelles vous pouvez soulager votre condition. Vous pouvez vous adresser à la chromothérapie, à l’acupuncture ou au shiatsu si vous connaissez bien ces techniques et connaissez des spécialistes qualifiés, connaissant les particularités de l’utilisation de leurs méthodes pour les femmes enceintes.

Examen médical et tests effectués sur le premier (premier) mois de la grossesse:

La future mère se heurte souvent au fait qu'elle ne sait pas quelle institution il est préférable de contacter pendant la grossesse. De plus, elle est souvent privée du soutien nécessaire de la part de femmes plus âgées et plus expérimentées, de membres de leur famille et, enfin, les informations relatives aux nouvelles technologies médicales sont très controversées et n'apportent pas de confiance en soi. leurs actions. En conséquence, la femme en vient à un état de confusion.

Et pourtant, la première visite chez le médecin s’effectue mieux chez vous si vous n’avez pas de gynécologue «personnel». Le premier contact avec le médecin vous indiquera si vous souhaitez poursuivre la communication. D'une manière ou d'une autre, les cliniques prénatales de routine ont la garantie de fournir un examen primaire complet aux femmes enceintes. Les examens médicaux obligatoires peuvent être interprétés différemment. Certaines femmes se méfient d’un grand nombre de tests et d’enquêtes, d’autres, en raison de leur forte anxiété, sont prêtes à passer des tests au moins une fois par semaine.

Pour qu'une femme soit acceptée sans problème dans une maternité, quel que soit son lieu de résidence, elle doit avoir un certificat de naissance. La future mère reçoit ce certificat à la clinique prénatale en rendant visite au médecin au moins 12 fois. Si la femme ne dispose pas des données sur les tests nécessaires, elle sera envoyée pour donner naissance au service des maladies infectieuses de la maternité.

Les examens médicaux sont principalement conçus pour préserver la confiance d'une femme dans sa santé et la condition de son futur bébé. Et l'expérience montre que des réunions régulières avec un médecin réduisent considérablement l'anxiété des futures mères.

Vous êtes libre de choisir les tests les plus sûrs et même d’abandonner les examens qui semblent inutiles ou dangereux pour une raison quelconque. La grossesse est un état de santé particulier et l'intervention des médecins dans le processus de portage d'un enfant devrait se produire dans des cas exceptionnels lorsqu'un symptôme grave d'une maladie particulière survient chez la femme ou le fils enceinte. Cela est particulièrement vrai pour les mères qui vont accoucher pour la première fois. On sait que lors de la deuxième grossesse, les femmes deviennent plus indépendantes, elles savent comment ces neuf mois d’attente s’écoulent, elles comprennent ce dont elles ont vraiment besoin et ce qu’on peut faire pour en passer.

Il existe actuellement de nombreux outils techniques pour le diagnostic prénatal (prénatal). Avec leur aide, déterminez la présence d'une grossesse chez les femmes. L'échographie surveille le développement du fœtus. Une analyse de sang vous permet de vérifier si le placenta fonctionne correctement et si le futur enfant reçoit suffisamment de nutriments et d'oxygène. Sur la base de l'analyse du liquide amniotique et de l'analyse du chorion, la présence de maladies congénitales est déterminée.

Le plus populaire de tous les types d’examens est l’échographie. De nos jours, l'échographie est considérée comme la méthode la plus sûre pour observer un enfant pendant la période prénatale, bien que des opinions ambiguës soient parfois exprimées à ce sujet. Le champ d'application de l'échographie est en expansion constante, mais il est principalement utilisé pour voir l'utérus, le fœtus, le liquide amniotique, le placenta et pour identifier les violations possibles.

L'échographie est réalisée de deux manières: à travers la paroi abdominale ou le vagin. Dans les premiers stades de la grossesse, jusqu’à environ 12-15 semaines, pour obtenir une image claire à l’écran, il est nécessaire que la femme ait la vessie pleine. Par conséquent, avant la procédure est recommandée de boire un litre de liquide. Lors des examens ultérieurs, l’échographie n’a pas besoin de remplir la vessie.

Au cours des premières semaines de grossesse, une échographie peut confirmer la présence d'une grossesse et en déterminer la durée, ainsi que diagnostiquer une grossesse extra-utérine.

Après confirmation de la grossesse au cours des quatre premières semaines, les médecins recommandent un examen médical complet:
• Examen des organes génitaux externes: vagin, col utérin, organes pelviens, détermination de la taille du pelvis.
• Mesure de la pression artérielle.
• Mesurer la taille et le poids. Ces informations sont nécessaires pour déterminer comment votre poids correspond à votre taille et à votre âge et si sa correction est nécessaire en fonction de la constitution.
• Examen des organes internes: cœur, rein, poumon, abdomen, poitrine.
• Examen par un dentiste. À présent, le corps d'une femme subit des modifications susceptibles d'accélérer la destruction des dents crues. Le dentiste vous indiquera comment prendre soin de vos dents pendant cette période.

Le médecin aura également besoin d'informations concernant les points suivants:
• хронические болезни, перенесенные заболевания и операции,
• хронические и генетические заболевания в семье (если они есть, врач даст направление на выявление возможных генетических заболеваний),
• время наступления первых месячных, их продолжительность и регулярность,
• предыдущие беременности, если они были, то как протекали и чем заканчивались: родами, абортом, выкидышем,
• âge, profession et informations similaires sur votre partenaire,
• habitudes alimentaires, exercice,
• avez-vous de mauvaises habitudes (fumer et boire),
• Si vous ou votre partenaire êtes allergiques, parlez-nous des substances et des médicaments qui provoquent des réactions allergiques.

Tous ces examens, ou certains d'entre eux, sont particulièrement nécessaires pour les femmes enceintes dont la grossesse a été une surprise, car dans ce cas, elles n'ont pas passé l'examen préliminaire de tous les spécialistes. Il existe une liste de tests obligatoires pour toutes les femmes enceintes: si elles sont absentes, les femmes ne pourront pas être admises dans le service de maternité pour femmes en bonne santé.

Depuis le système cardio-vasculaire

Le volume de sang en circulation augmente pour assurer la circulation sanguine de deux organismes. Un tel volume accru est beaucoup plus difficile à pomper pour le cœur. Pour cette raison, le muscle cardiaque est légèrement épaissi. La fréquence cardiaque augmente également légèrement.

En raison de l'augmentation du volume sanguin et des modifications hormonales spécifiques, le flux veineux des membres inférieurs est difficile. À cet égard, les varices se développent si souvent chez les femmes enceintes.

La pression artérielle précoce est généralement modérément réduite. Plus tard, beaucoup de femmes ont tendance à augmenter leur tension artérielle. Cela est dû à l'épaississement physiologique du sang et à l'action des hormones qui préparent le corps féminin à l'accouchement.

L’épaississement du sang et l’amélioration du tonus vasculaire constituent une réaction protectrice du corps de la femme, qui prévient les saignements importants pendant l’accouchement. En raison de tels processus, dans le corps de la femme lors de la perte de sang lors de l'accouchement, les vaisseaux réagissent brusquement avec des spasmes.

Le sang dans le vaisseau endommagé se coagule rapidement, formant un caillot de sang. Un caillot sanguin obstrue le site de la lésion d'un vaisseau sanguin. Ainsi, la perte de sang sera minime.

L'approvisionnement en sang est augmenté non seulement par l'utérus, mais aussi par tous les organes du petit bassin. Par conséquent, les symptômes des hémorroïdes sont exacerbés très tôt chez la femme enceinte.

Du côté du système respiratoire

Afin de fournir de l'oxygène à la mère et à l'enfant, le système respiratoire de la femme pendant la grossesse subit également des modifications. Le diaphragme monte en raison de l'utérus élargi. De ce fait, le volume de la poitrine est réduit.

La lumière devient à l'étroit dans la poitrine, ils ne peuvent pas se redresser complètement avec une respiration profonde. Pour résoudre ces problèmes, le centre respiratoire du cerveau commande de respirer plus souvent. En conséquence, les mouvements respiratoires augmentent.

Une femme devient plus sensible au manque d'oxygène. Par conséquent, beaucoup de femmes enceintes ne peuvent pas être dans les salles étouffantes et chaudes, les transports en commun.

Plus tard, l’essoufflement est souvent une source de préoccupation. Il apparaît en augmentant la charge sur le coeur et les poumons. En augmentant la fréquence et la profondeur de la respiration, l'organisme maternel tente de compenser le manque d'oxygène. Tout est fait pour que votre bébé n'ait besoin de rien.

Du système digestif

Au premier trimestre, les femmes s'inquiètent généralement de la toxémie. La sévérité de ses manifestations est individuelle. Quelqu'un note des nausées seulement le matin. Quelqu'un souffre de nausée autour de l'horloge. Quelqu'un craint les nausées et les vomissements. Et beaucoup ne font pas face à de tels symptômes.

La toxicose est due à l’empoisonnement temporaire du corps de la mère par les produits de l’échange du bébé. Le plus souvent, les symptômes de la toxémie cessent après les trois premiers mois de la grossesse, lorsque le placenta commence à fonctionner pleinement. À l'avenir, elle sera responsable du métabolisme entre la mère et l'enfant.

Parfois, les femmes enceintes ont une perversion du goût. Par exemple, je veux manger quelque chose d’improbable (craie, argile, savon). Cette condition indique le plus souvent une pénurie aiguë de certaines substances dans l'organisme maternel. Par conséquent, il est impératif que vous informiez votre médecin de cette situation.

Les brûlures d'estomac sont un autre symptôme fréquent qui accompagne la grossesse. En raison de la modification de la position de l'estomac dans la cavité abdominale due à une hypertrophie de l'utérus, le contenu acide de l'estomac est souvent rejeté dans l'œsophage. L'acide irrite les parois de l'œsophage et provoque une douleur au sternum.

Une boisson alcaline, telle que le lait, aidera à résoudre ce problème. Pourquoi ce genre d'aide? Parce que la raison principale - le changement de la position de l'estomac d'une femme enceinte - ne peut pas être corrigée.

Afin de moins souffrir des brûlures d’estomac, il est important que la future mère ne prenne pas la position horizontale immédiatement après avoir mangé et mange au moins deux heures avant le coucher.

Du système osseux

L'enfant grandit rapidement, il a besoin de plus en plus de ressources pour sa croissance et son développement. Et la nature est posée pour que le bébé retire tout ce dont vous avez besoin du corps de la mère.

De plus, si les nutriments, les vitamines et les micro-éléments sont fournis en quantités insuffisantes, les ressources du corps de la mère iront au développement des miettes.

Par exemple, lorsque la carence en calcium diminue la densité osseuse (changements ostéoporotiques initiaux) dans le corps de la femme. Par conséquent, les mères futures et futures ont souvent des problèmes de dents.

En raison de l'augmentation du poids et de la taille de l'utérus chez les futures mamans, le centre de gravité se déplace. De ce fait, la colonne vertébrale est redressée et la lordose lombaire (courbure de la colonne vertébrale faisant face à l’abdomen) s’approfondit. Beaucoup de gens remarquent que la démarche des femmes enceintes change et devient de plus en plus importante. On l'appelle aussi "démarche fière".

Le tissu conjonctif des ligaments, du cartilage, des os du bassin est relâché. Cet effet a des hormones sécrétées par le placenta (relaxine, progestérone). Grâce à leur action, la mobilité des articulations sacrées, une symphyse augmente. Les os du bassin divergent légèrement.

Le corps de la future maman se prépare donc à l'accouchement. Grâce à ces changements, la tête du bébé pendant l'accouchement passe plus facilement par le canal utérin.

Du système endocrinien

La grossesse est considérée comme une poussée hormonale grave dans la vie d'une femme. Vous serez surpris du nombre de processus dans le corps d'une femme qui régulent les hormones.

Sans fond hormonal approprié, la grossesse elle-même ne peut pas se produire. Et la préparation à l'accouchement est réalisée grâce à l'action des hormones. L'allaitement post-partum ultérieur est également impossible sans un niveau hormonal spécifique.

Alors, les premières choses d'abord.

Pendant la grossesse, l'hypophyse augmente son activité. Il s’agit de la partie du cerveau responsable de l’activité de toutes les glandes endocrines. Il commence à travailler plus activement.

Dans la glande pituitaire, la production d’hormones folliculostimulantes et lutéinisantes, qui régulent la fonction hormonale des glandes sexuelles, est considérablement réduite. À cet égard, le processus de maturation des nouveaux follicules dans l'ovaire s'arrête et l'ovulation ne se produit pas.

Pendant la grossesse, l’hormone prolactine est produite activement dans l’hypophyse. C’est lui qui prépare la glande mammaire en vue de la poursuite de l’allaitement.

Le résultat de ses actions peut être vu déjà en début de grossesse. La poitrine augmente activement en taille et devient sensible, en particulier dans la région des mamelons.

Avec le début de la grossesse, un nouvel organe endocrinien commence à fonctionner - le corps jaune de l'ovaire. Il est responsable de la production de progestérone. Il s’agit de l’hormone principale de la grossesse, responsable de l’implantation de l’embryon, de sa rétention et de sa conservation.

Plus près de 14 à 16 semaines, le placenta assume la fonction de production de progestérone.

Des hormones thyroïdiennes sont activement produites, qui influencent activement tous les processus métaboliques de la mère et du fœtus. La glande thyroïde elle-même pendant la grossesse augmente de taille.

Le manque de ses hormones peut perturber la formation du cerveau du bébé. Et leur excès peut provoquer une interruption de grossesse à un stade précoce.

Les glandes parathyroïdes, les glandes surrénales et le pancréas sont également activement impliqués dans le travail.

Dans l'hypothalamus (région hypothalamique du diencephale), une hormone très importante, l'ocytocine, est produite. De l'hypothalamus, il pénètre dans le lobe postérieur de l'hypophyse et commence son travail.

La concentration maximale d'ocytocine atteint tardivement. C'est lui qui est responsable du début du travail, de la contraction de l'utérus pendant le travail et de la stimulation de la libération du lait des glandes mammaires.

De la part du système urinaire

Avec le début de la grossesse, la future maman augmente la charge sur les reins. Les reins étant un organe filtrant, ils sont chargés de nettoyer le sang des produits métaboliques de la mère et du fœtus.

En raison de la taille croissante de l'utérus et sous l'influence d'un certain fond hormonal, les parois des uretères et de la vessie se détendent et subissent une pression constante. Tout cela conduit à une plus grande rétention urinaire dans les organes urinaires.

À son tour, cela représente un risque important de formation d'infections des voies urinaires. Par conséquent, les femmes enceintes doivent si souvent contrôler les tests d'urine.

Les femmes qui attendent un bébé augmentent sensiblement leur miction. Tous pour la même raison, en raison de la compression de la vessie par l'utérus enceinte. Mais les parois détendues de la vessie ne peuvent être totalement réduites comme avant la grossesse. Par conséquent, le volume d'urine résiduel après la miction est supérieur à celui d'une femme non enceinte.

En raison de l’augmentation du volume sanguin circulant, de la rétention hydrique et de la concentration en ions sodium dans le corps sous l’effet du bruit de fond hormonal, un œdème physiologique apparaît.

De plus, les facteurs suivants peuvent provoquer l'apparition d'un œdème: un excès de sel dans la nourriture de la future mère (le sel est NaCl, c'est-à-dire des ions Na +), l'activité physique, la chaleur.

L'œdème peut être physiologique (manifestation de la norme) ou pathologique. La différence entre l'œdème physiologique et l'œdème pathologique réside dans le fait que, à l'exclusion des facteurs provoquants, l'œdème physiologique disparaît.

Pour un meilleur travail rénal, les médecins conseillent aux femmes de se reposer du côté gauche. Cela contribue à la circulation de l'urine dans la vessie à travers les uretères et facilite ainsi le travail des reins.

Le système immunitaire

Avec le début de la grossesse chez les femmes est la restructuration du système immunitaire. Une telle restructuration est nécessaire pour assurer la préservation de la grossesse et le développement normal du bébé.

Le fœtus possède le matériel génétique du père de l’enfant, dont le système immunitaire de la mère est initialement reconnu comme étranger et potentiellement dangereux. Des changements temporaires immédiatement après le début de la grossesse permettent à l’organisme maternel de ne pas déclencher les processus immunitaires du rejet de l’embryon.

La restructuration du système immunitaire dans le sens de "ternir la vigilance" n’agit pas de manière sélective. L'immunité diminue dans toutes les directions. Cela peut provoquer une exacerbation de toute maladie chronique de la future mère.

Dans le contexte d’une diminution des défenses immunitaires de l’organisme, des «agents rampants» et des agents pathogènes jusque-là «pris dans une embuscade discrète» sous la forme d’une infection chronique ou d’un portage deviennent plus actifs.

Pendant la grossesse, les maladies du système urinaire, des voies respiratoires peuvent s'aggraver. Des réactions allergiques sont souvent observées, même pour les produits précédemment utilisés.

Peau, cheveux, ongles

Les changements dans la peau qui se produisent pendant la grossesse, notez presque toutes les femmes enceintes. La gravité de ces changements varie considérablement d'une femme à l'autre. Pendant toute la grossesse, l'état de la peau, même chez la même femme, peut varier.

Les modèles généraux sont les suivants. Au cours du premier trimestre, la peau peut être sèche et sensible en raison de la prévalence de la progestérone dans le sang. Au cours du deuxième trimestre, en raison de l’amélioration de la circulation sanguine, le teint peut s’améliorer et un éclat sain apparaîtra. Naturellement, si la future maman ne souffre pas d'anémie.

Les glandes sébacées et sudoripares des femmes enceintes fonctionnent également différemment. En règle générale, leur travail est activé. Une femme peut remarquer une transpiration accrue et un éclat gras sur la peau.

Les plus sombres représentants de la belle moitié de l’humanité peuvent apparaître des taches pigmentaires sur la peau. Les taches de rousseur deviennent également plus distinctes ou plus.

Normalement, une zone d'hyperpigmentation apparaît sur le corps d'une femme enceinte. Il s’agit d’une sorte de bande sombre sur la ligne médiane de l’abdomen et assombrissant à l’aréole. La peau autour des organes génitaux féminins s'assombrit également.

Les vergetures apparaissent souvent sur le corps. Ce processus est associé à un étirement excessif de la peau et à la rupture en cours d'une fine couche de peau, le derme. Au début, les vergetures ont une couleur brune. Mais peu à peu, elles blanchissent et ressemblent à des cicatrices. L'apparition des vergetures dépend directement de l'élasticité de la peau d'une femme génétiquement déterminée.

Les cheveux et les ongles poussent plus vite pendant la grossesse. A ce moment, la période de croissance (période de vie) des cheveux est allongée. Cela est dû à l'effet de l'œstrogène, dont la concentration augmente. Par conséquent, les femmes peuvent souvent remarquer une augmentation de la densité des cheveux pendant la grossesse.

Après l'accouchement, les femmes se plaignent souvent d'une perte de cheveux abondante. Cela est dû à la normalisation des taux d'œstrogènes après l'accouchement. En conséquence, la croissance des cheveux et la durée de vie des cheveux retrouvent leur niveau d'origine.

Si vos cheveux et vos ongles deviennent ternes et cassants, il est fort probable que vous manquiez d'oligo-éléments et de vitamines. N'oubliez pas d'informer votre médecin de ces changements. Celles-ci peuvent être les premières manifestations d’états déficients pendant la grossesse (par exemple, anémie).

Changements dans la sphère émotionnelle des femmes enceintes

Avec le début de la grossesse, la femme et ses proches peuvent remarquer des changements dans la sphère émotionnelle. Le système psycho-émotionnel devient plus labile.

Les changements hormonaux, le sentiment de double responsabilité, l’inquiétude pour le bien-être de la grossesse en cours, la restructuration des modes de vie habituels et la réévaluation des priorités conduisent à un tel état.

Au tout début de la grossesse, de puissants changements hormonaux ont lieu. Au début, les hormones féminines - l'œstrogène prévalent. Ensuite, les œstrogènes concèdent leur rôle dominant à l'hormone qui préserve la grossesse - la progestérone.

Pour le deuxième trimestre, un niveau hormonal relativement constant est établi. À la fin de la grossesse, l’anxiété habituelle lors de l’accouchement à venir rejoint les changements hormonaux.

Je peux dire que les mythes selon lesquels toutes les femmes enceintes sont très capricieuses sont trop courants parmi la population. Cela pousse souvent les futures mères à inventer artificiellement des désirs spéciaux et à déconcerter leurs proches parents.

En fait, les femmes enceintes veulent des soins et de l'attention, un sentiment de sécurité. En cette période cruciale avec la future maman, il devrait y avoir une personne d'à côté qui puisse soutenir, calmer, dissiper les angoisses et les doutes. Après tout, elle a besoin d’émotions positives.

Dans les moments joyeux de notre vie, des hormones spéciales sont produites - des endorphines. Ils ont un effet positif sur le métabolisme et le développement du bébé. Par conséquent, plus la mère se réjouit, plus le bébé se développe dans son ventre.

Système cardiovasculaire

À partir du moment de la naissance d'une nouvelle vie, le cœur commence à ressentir une lourde charge. Cela est dû à l'apparition de la circulation placentaire. Le corps commence à s'adapter aux nouvelles conditions. Il y a une augmentation de la masse du muscle cardiaque. Pendant la période de «position intéressante», le volume de sang en circulation augmente d’environ 40 à 55%. En termes absolus, cela correspond à 1,5 litre.

À 80% des femmes en bonne santé à partir du deuxième trimestre de la grossesse, un souffle systolique est entendu. Il se produit en raison d'une augmentation de la fréquence cardiaque, du volume systolique du coeur, du volume sanguin en circulation. Ce n'est pas une déviation. Ce phénomène est complètement normal.

Une circulation sanguine accrue provoque des modifications du réseau veineux. Beaucoup de femmes enceintes font face à des varices. Ce problème peut être dû à une augmentation de la pression utérine sur les veines, à une augmentation du volume sanguin total et à une augmentation de la pression dans les veines des extrémités inférieures.

Le plus souvent, les varices sont observées chez les femmes dont les parents ont souffert de cette maladie. S'il y a une propension aux varices, vous devez essayer de minimiser la probabilité de ce problème. Pour prévenir ce changement physiologique dans le corps d'une femme enceinte, il est recommandé de respecter les règles simples suivantes:

  • surveiller le gain de poids (les kilogrammes doivent être pris progressivement, pas de manière abrupte),
  • ne pas rester longtemps dans la même position (par exemple, couché ou assis),
  • en décubitus dorsal, placez quelque chose sous vos pieds (par exemple, un oreiller). Vous pouvez simplement mettre vos pieds à l'arrière du canapé. Pour ce poste, vous devez vous habituer,
  • ne pas soulever de poids
  • porter des collants élastiques spéciaux (à porter le matin après le réveil et à les enlever le soir avant le coucher),
  • Ne portez pas de vêtements ou de chaussures serrés.
  • arrêter de fumer
  • l'exercice et plus souvent en plein air,
  • Entrez dans le régime alimentaire des aliments riches en vitamine C. En savoir plus sur les varices →

Système respiratoire

Un foetus qui pousse dans le ventre de sa mère a besoin d'oxygène. В связи с этим в организме женщины происходят значительные изменения со стороны дыхательной системы. Прогестерон, называемый гормоном беременности, способствует расслаблению мышц стенок бронхов. Просвет дыхательных путей увеличивается. Возрастает и дыхательный объем (количество кислорода, попадающего в легкие в результате совершения одного дыхательного движения).

En général, le besoin en oxygène d'une femme augmente de 15 à 20%. Le fœtus nécessite 30% d’air dans ce volume. Un autre 10% a besoin d'un placenta. Le corps féminin a besoin de la quantité d'oxygène restante pour le fonctionnement normal de tous les systèmes et organes.

Système digestif

Avec le début de la grossesse, beaucoup de personnes de sexe juste sont confrontées à des nausées et des vomissements matinaux. De tels "symptômes" apparaissent lors de modifications particulières des organes du système digestif. Il peut y avoir une aversion pour certains aliments (par exemple, la viande). Il y a de nouvelles préférences de goût. Certaines femmes commencent même à manger de la craie ou un autre "aliment" inhabituel.

Des sensations très désagréables vous font ressentir des brûlures d'estomac. Il se produit au moment où le muscle séparant l'œsophage et l'estomac commence à se contracter. En conséquence, le suc gastrique tombe sur les parois de l'œsophage. Le liquide irrite les muqueuses et contribue à l'apparition de malaises. Les brûlures d'estomac peuvent être évitées si vous suivez des directives simples:

  • ne portez pas de vêtements serrés, en pressant l'estomac,
  • manger de la nourriture en quantité normale
  • exclure du régime alimentaire quotidien les aliments qui causent une gêne gastro-intestinale (plats épicés, chauds, aliments frits, alcool, café, chocolat),
  • bouger plus. En savoir plus sur le traitement des brûlures d'estomac pendant la grossesse →

L'intestin pendant la grossesse déclare un "boycott". Certaines femmes rapportent des ballonnements, des problèmes de selles. La constipation peut continuer à tourmenter jusqu'à la naissance. Ces changements s'expliquent par une diminution de la motilité intestinale, une diminution du tonus. Plus sur la constipation →

Les hémorroïdes sont un autre problème très désagréable. Il se produit en raison de constipation fréquente, de tentatives excessives. Il peut également apparaître en raison de l'utilisation de médicaments contenant du fer.

Les symptômes des hémorroïdes incluent des brûlures, des démangeaisons, des saignements du rectum, des douleurs lors des selles. Si ce problème se produit, il est recommandé de consulter un médecin. Cependant, vous devez également vous rappeler que toute maladie peut être prévenue. Voici quelques astuces simples, grâce auxquelles vous ne pouvez pas faire face à un tel changement physiologique dans le corps d'une femme enceinte que les hémorroïdes:

  • vider régulièrement les intestins (environ une fois par jour),
  • en cas de constipation, prendre deux fois par jour des bains chauds sédentaires,
  • ne pas forcer lorsque les selles,
  • dors sur le côté pour éviter toute pression forte sur le rectum,
  • après avoir vidé les intestins, lavez l'anus avec de l'eau froide et du savon,
  • boire plus de liquides pendant la journée,
  • mener une vie active
  • intégrer au régime les aliments contenant des fibres (par exemple, pruneaux, pain complet, bouillie de céréales secondaires, divers légumes, salades),
  • il y en a un peu mais souvent
  • mastiquez bien les aliments.

Si les hémorroïdes peuvent être évitées pendant la grossesse, la probabilité de sa survenue après la naissance sera considérablement réduite.

Avec une «position intéressante» chez les femmes et un organe interne aussi important que le foie, est dans un état de forte tension. Cependant, son fonctionnement n'est pas altéré. Il n'y a qu'une légère augmentation du volume et une diminution de la fonction antitoxique.

Chez les femmes, des hémorragies pétéchiales, un érythème palmaire peuvent survenir pendant la grossesse. Ils ne sont pas considérés comme des signes de dommages au foie. De tels changements dans le corps indiquent uniquement une augmentation de la concentration en œstrogènes. Environ 1-2 mois après la naissance, ces symptômes disparaissent complètement.

Système excréteur

Pendant la grossesse, le système excréteur reste inchangé. Les reins subissent une double charge. Maintenant, ils retirent des produits d'échange non seulement pour la future mère, mais aussi pour le bébé.

À partir de 10 à 12 semaines environ, la femme commence à développer le système de cavités, qui recueillent l’urine dans le rein (complexe de la cupule et du bassin). À l'avenir, ils continueront à se développer en raison de l'augmentation de la taille de l'utérus et de la pression exercée par le corps sur les uretères. La progestérone affecte l’augmentation de la capacité vésicale. Plus tard, des signes d'incontinence urinaire peuvent apparaître. En savoir plus sur l'incontinence urinaire pendant la grossesse →

Tous ces changements dans le corps d'une femme enceinte, survenant dans le système excréteur, rendent la future mère vulnérable à une infection ascendante des voies urinaires. Si les femmes présentent des modifications inflammatoires des reins avant la conception, il est peu probable que les exacerbations pendant la grossesse soient évitées.

La future mère devrait utiliser au moins 2 litres d’eau. Si le liquide est moins, les reins seront dans des conditions assez tendues pour la concentration de l'urine. Ils devront non seulement attribuer des scories formées dans le corps de la mère, mais également des scories filtrées à travers le placenta. La déshydratation est dangereuse pour les femmes et son bébé.

Système de reproduction

Les lèvres externes pendant la grossesse deviennent enflées. Cyanose observée (bleu) des muqueuses. Le vagin est légèrement allongé et élargi. L'utérus subit les plus grands changements. Son poids, sa longueur, son volume, ses dimensions transversales et antéropostérieures augmentent, sa forme et sa position deviennent différentes.

Pendant la grossesse, le système récepteur de l'utérus change. La sensibilité de l'organe aux stimuli est grandement réduite. Avant de donner naissance, le contraire est vrai. L'excitabilité de l'utérus augmente.

Condition des seins

Les changements chez les femmes enceintes dans les glandes mammaires sont un processus de préparation à l'alimentation du bébé. Ils commencent tôt dans la grossesse. Les cellules glandulaires qui produisent le lait commencent à se développer. Ceci est facilité par deux hormones: la progestérone et la prolactine. Puis, sous l'influence de l'œstrogène, les canaux lactifères commencent à se développer, alimentant le lait des cellules glandulaires jusqu'au mamelon.

Une masse cellulaire croissante nécessite un bon apport sanguin. À cet égard, le flux sanguin des glandes mammaires augmente. C'est pourquoi certaines femmes remarquent un réseau vasculaire prononcé dans la région des glandes mammaires.

À la fin de la grossesse, les mamelons libèrent un précurseur de lait appelé «colostrum». C'est un liquide clair. Lorsque vous appuyez sur le mamelon, il ne reste que quelques gouttes.

État de la peau

Dans le corps d'une femme avec l'avènement de la grossesse, les hormones changent. Certaines hormones commencent à se développer de manière intensive, tandis que d'autres, au contraire, sont bloquées. Extérieurement, cela affecte l'état de la peau. Il peut devenir sain, propre, souple. Certaines femmes ont des changements opposés. La peau devient grasse ou sèche pendant la grossesse.

En raison de l'action de certaines hormones, la pigmentation de certaines parties du corps augmente: halos de mamelon des glandes mammaires, ligne médiane du périnée et de l'abdomen et peau autour du nombril. Pigmentation stimulée des taches de naissance. C'est pourquoi il n'est pas recommandé aux femmes occupant ce poste de prendre un bain de soleil. Une visite aux salons de bronzage est généralement contre-indiquée. En savoir plus sur la prévention ou la lutte contre la pigmentation.

Éviter de tels changements dans le corps d'une femme enceinte a peu de chances de réussir, mais il est tout à fait possible de les minimiser. Tout d'abord, vous devez réviser votre régime alimentaire. Pour des raisons de beauté et de santé, l’enfant devra abandonner de nombreux produits modernes (par exemple, nouilles instantanées, chips, boissons gazeuses). Le menu devrait inclure des produits naturels contenant la quantité nécessaire de vitamines et de minéraux.

Pendant la grossesse ne devrait pas être l'utilisation quotidienne de produits cosmétiques. Les crèmes grasses ne peuvent qu'aggraver l'état de la peau. Le corps doit "respirer", car l'oxygène ne pénètre pas seulement dans les voies respiratoires. Les pores jouent un rôle énorme dans ce processus. S'ils sont bloqués par les produits cosmétiques, alors l'oxygène ne les traversera pas et les sécrétions de sueur seront difficiles à éliminer du corps. Ne pas oublier l'hygiène. Les femmes en position devraient prendre une douche plus souvent.

Autres changements dans l'apparence des femmes enceintes

Dans la seconde moitié de la grossesse, de nombreuses femmes remarquent des changements inhabituels. Par exemple, les proportions du visage sont violées. Augmente le nez, les lèvres, le menton, la thyroïde. Une légère augmentation des membres est également possible.

Pratiquement tous les représentants du beau sexe dans la position modifient l’état des dents pour le pire. La grossesse affecte les cheveux. Chez certaines femmes, elles commencent à tomber, alors que chez d'autres, au contraire, elles acquièrent de la brillance, deviennent belles et fortes.

À environ 6-7 semaines, certaines femmes remarquent déjà un léger gain de poids. C'est absolument normal. Bébé grandit progressivement dans le ventre de sa mère. Pendant la grossesse, le poids de la femme augmente d'environ 10 à 12 kg. De cette valeur générale, 4 à 4,5 kg tombent sur le fœtus, le placenta, le liquide amniotique et les membranes, 1 kg sur le tissu intercellulaire (fluide tissulaire), 1 kg sur l’utérus et les glandes mammaires, 1,5 kg sur le sang, 4 kg - sur le tissu adipeux du corps de la mère.

Beaucoup de femmes s'intéressent à la question de savoir combien de gain de poids est considéré comme normal et qui est excessif. Il n’existe pas de réponse spécifique concernant ce changement physiologique dans le corps de la femme enceinte. Ici, vous devez prendre en compte les caractéristiques individuelles. Par exemple, si une femme a un déficit pondéral avant une grossesse, elle peut alors prendre 15 à 18 kg. Cela ne sera pas considéré comme une déviation. Pour les femmes ayant un physique normal, le gain de poids optimal est de 10-12 kg. Le beau sexe ayant tendance à l'obésité, le gain de poids ne devrait pas dépasser 10 kg. En savoir plus sur les normes de prise de poids pendant la grossesse →

Pendant la grossesse, vous devez arrêter de fumer. Il affecte négativement le développement fœtal. En règle générale, chez les femmes qui fument, le gain de poids est inférieur à la valeur normale et les enfants naissent avec un déficit pondéral.

La métamorphose principale dans le corps de la femme pendant la grossesse

Le corps d'une femme pendant la grossesse est reconstruit en raison de la grande flexibilité et de la grande adaptabilité de tous les organes.

Changements mammaires pendant la grossesse

Les glandes mammaires au premier stade de la grossesse augmentent en volume, la couleur brun laiteux des mamelons devient de plus en plus foncée. Une femme peut même remarquer le réseau sous-cutané de petits capillaires sur sa poitrine. La progestérone améliore la sensibilité des glandes mammaires. Les femmes enceintes affirment que pendant cette période, vous pouvez sentir un léger picotement dans le haut du corps.

Changements dans le système respiratoire pendant la grossesse

Une femme qui porte un bébé sous son cœur chaque mois a de plus en plus de difficultés à respirer car le fœtus se développe et serre tous les organes internes du corps de la femme. En médecine, la violation des processus respiratoires est appelée dyspnée, chez les personnes - essoufflement. Pour aider une femme enceinte à porter plus facilement sa grossesse, les médecins vous conseillent de vous asseoir ou de vous allonger aussi droit que possible, et pendant le sommeil, placez un oreiller sous la partie supérieure de votre torse.

Changements dans la peau des femmes pendant la grossesse

Les changements affecteront la peau puerpérale en raison d'une forte augmentation du taux d'hormones. La pigmentation de la peau est possible. Si une femme ne commence pas à s'occuper d'elle-même au début du développement de l'embryon dans l'utérus, l'accouchement peut lui donner une surprise sous la forme de vergetures sur son ventre.

Modification du poids corporel pendant la grossesse

Il ne fait aucun doute que l'un des changements les plus remarquables chez une femme enceinte est le changement de poids corporel. À la fin de la grossesse, le poids de la femme augmente d'environ 10 à 12 kg. Cette valeur est répartie comme suit:

  • le fruit
  • placenta
  • coquilles et liquide amniotique - environ 4,0 à 4,5 kg,
  • utérus et seins - 1,0 kg,
  • sang - 1,5 kg,
  • fluide intercellulaire (tissu) - 1 kg,
  • augmentation de la masse du tissu adipeux du corps de la mère - 4 kg.

Il est évident qu'une telle augmentation du poids de la femme pendant la grossesse, ainsi que du processus de développement et de croissance du corps du fœtus, impose des exigences plus élevées au corps de la femme enceinte. Outre un apport adéquat en protéines, lipides et glucides, il est généralement recommandé de compléter le régime alimentaire de la femme par des suppléments de fer (essentiels à la synthèse des globules rouges de la mère et du fœtus), des vitamines et des suppléments de calcium (constituant le squelette osseux du fœtus).

La question se pose souvent: quel gain de poids pendant la grossesse devrait être considéré comme normal et lequel devrait être excessif? Tout dépend du poids initial de la femme avant la grossesse. Et pas tant par le poids que par le rapport poids / taille, exprimé par l'indice de masse corporelle (IMC). L'IMC est calculé à l'aide de la formule suivante: IMC = Poids (kg) / Taille2 (m 2). Par exemple, pour une femme pesant 60 kg et en croissance de 1,6 m, cet indice sera égal à 60 / 1,62 = 23,4 kg / m2. Les femmes dont l'indice est compris entre 20,0 et 26,0 sont considérées comme étant pliées proportionnellement. Si l'indice dépasse 26,0, il s'agit alors de femmes présentant des signes d'obésité, et si l'IMC est inférieur à 20,0, la femme présente alors un déficit nutritionnel.

Environ la moitié des femmes qui ont accouché souffrent d'un gain de poids. Le nombre de kilogrammes recrutés peut varier de 10 à 16. Ce sont des indicateurs purement individuels pour chaque mère. Cependant, afin d'éviter une augmentation de poids corporel, il est utile de contrôler la prise de nourriture et de s'assurer que les kilos sont pris pendant la grossesse progressivement plutôt que de façon irrégulière.

Quels sont les changements dans le rein est une femme?

Comme pour le système excréteur d'une femme enceinte, il est nécessaire de noter la présence de modifications spécifiques de la fonction rénale. Une étude des reins a révélé une expansion significative du pelvis rénal (le volume du pelvis augmente de 5 à 10 ml à 50 voire 100 ml), ainsi que des uretères, qui s’étendent également à 20-30 cm. Cet uretère ne rentre pas dans son lit courbes en forme de boucle.

L'inflexion peut être le plus souvent constatée dans la région de la transition du tiers supérieur de l'uretère vers le milieu. Vous pouvez également noter la violation du tonus et la contractilité des muscles du petit calice, du bassin et de l'uretère. En rapport avec tous ces changements, il y a des changements significatifs dans les parois des uretères - ils hypertrophient, il y a une hyperplasie des membranes musculaires et conjonctives, la vascularisation de la paroi de l'uretère augmente. Directement, la dégradation des voies urinaires commence à partir de la 5e / 6e semaine et atteint son maximum à 32 semaines de grossesse et d'accouchement.

Modifications du système excréteur dans le corps d'une femme pendant la grossesse

Un fait important est la modification de l'irrigation sanguine de l'appareil rénal. Au cours du premier trimestre de la grossesse, par exemple, le débit sanguin rénal augmente de 30 à 50%, puis diminue progressivement.

La filtration glomérulaire, comme le débit sanguin rénal, augmente de 30 à 50% au cours du premier trimestre de la grossesse, puis diminue à nouveau:

  • non enceinte, il est de 105 ml / min,
  • au deuxième trimestre - 115 ml / min,
  • au troisième trimestre - 110 ml / min,
  • et immédiatement trois semaines avant l'accouchement - 135 ml / min.

La réabsorption tubulaire (98–99 ml / min), ainsi que la quantité d’excrétion d’électrolyte, reste inchangée chez la femme enceinte.

Changements structurels et fonctionnels dans le corps de la femme pendant la grossesse

Ces changements visent à atteindre les objectifs principaux suivants:

  • assurer un apport suffisant d'oxygène et de nutriments à l'organisme en croissance du fœtus et évacuer du fœtus les produits de son activité vitale,
  • préparer le corps de la mère au processus d'accouchement et d'allaitement.

Étant donné que ces objectifs sont des tâches physiologiques normales du processus de reproduction humaine, les changements survenus dans le corps de la femme pendant la grossesse doivent être considérés comme naturels et physiologiques. D'autre part, comme tous les systèmes corporels d'une femme travaillent de manière plus intense au cours de cette période, un point de vue est apparu récemment qui considère la grossesse comme une sorte de «test de force» de l'organisme maternel. Selon ce concept, la grossesse révèle des "liens faibles" dans le corps de la femme, ce qui peut conduire au développement d'une pathologie de la grossesse.

Les changements qui surviennent dans le corps pendant la grossesse sont de nature physiologique et chimique.

Quels changements physiologiques une femme subit-elle pendant sa grossesse?

Les changements physiologiques comprennent - l'expansion de certains organes et la contraction d'autres, la modification de la charge sur le système musculo-squelettique, le produit chimique - la modification de la composition des solutions et des fluides corporels.

Une attitude correcte à l’égard de la grossesse et de l’hygiène personnelle est la clé d’une grossesse calme, d’un accouchement normal et de la naissance d’un bébé en bonne santé. La grossesse n’est pas une raison pour abandonner son régime habituel et stable si elle ne nuit pas au corps de la mère et à l’enfant à naître. Des charges physiques sur le corps pendant la grossesse sont nécessaires, mais dans les limites de la normale, qui étaient avant la grossesse. L'activité physique devrait être compensée et le repos suffisant, il est important de ne pas trop travailler et pas trop.

Les changements chimiques pendant la grossesse chez les femmes

En plus de la restructuration physique, le corps subit des modifications de la composition chimique pendant la grossesse, ce qui implique un comportement très prudent avec les préparations médicales. Во время беременности нежелательно принимать какие-либо медицинские препараты, но это правило не относится к хроническим заболеваниям. Поскольку во время перестройки организм подвержен стрессу и хронические заболевания имеют тенденцию к обострению.La sensibilité du corps pendant la grossesse augmente considérablement, ce qui peut provoquer des allergies. Dans ce cas, vous devez consulter votre médecin et respecter scrupuleusement les prescriptions et la posologie du médicament. Et lisez attentivement les annotations de la drogue: Traduction et production en moldave en Bulgarie - une raison de douter de la qualité de la drogue.

La question des effets des médicaments est particulièrement pertinente en début de grossesse, car c’est pendant cette période que les organes et les systèmes se forment chez le fœtus, et les substances synthétiques exercent une telle pression sur le futur organisme du fœtus, qu’il ne peut tout simplement pas supporter. Et le corps de la mère ne peut pas non plus fournir une protection complète, car il est reconstruit. Dans le cas de petits désagréments, vous pouvez vous référer aux moyens de la médecine traditionnelle, à condition qu'ils ne soient pas allergiques avant la grossesse et qu'ils n'appartiennent pas à des substances qui ont une capacité accrue de provoquer des allergies.

Pendant la grossesse, d’autres changements physiques peuvent être observés dans le corps de la femme, en particulier

  • écoulement abondant du vagin,
  • fragilité de la plaque à ongles,
  • changement de goût,
  • fatigue accrue
  • malaise moral,
  • sautes d'humeur fréquentes.

Regarde la vidéo: Ce qui se passe dans le corps de maman pendant la grossesse. (Janvier 2022).

Pin
Send
Share
Send
Send