La grossesse

Pourquoi l'utérus après l'accouchement est-il fortement réduit? Causes

Pin
Send
Share
Send
Send


Pendant les 9 mois de la grossesse, la taille de l'utérus est multipliée par 500 et, après la naissance, elle retrouve progressivement son état antérieur. Ce corps subit les plus grands changements par rapport au corps entier d'une femme. Mais tout cela n'arrive pas en un jour.

Immédiatement après l’expulsion du placenta dans la période post-partum, l’utérus commence à se contracter et sa taille diminue. Dans ce processus, il est débarrassé du sang et des restes de la place des enfants. Chez différentes femmes, le retour de l'utérus à l'état antérieur se produit de manière inégale et peut prendre des intervalles de temps différents. En outre, un certain nombre de facteurs contribuent ou entravent une contraction utérine plus rapide. En particulier, nous savons tous que pendant la tétée du sein d’un nourrisson, l’ocytocine, une hormone, est sécrétée dans le corps de la femme, ce qui provoque un tonus de l’utérus, renforçant ainsi son activité contractile.

En moyenne, il faut 1,5 à 2,5 mois pour que l'utérus retrouve sa taille fœtale. L'utérus est réduit le plus activement dans les premiers jours après l'accouchement, perdant environ la moitié de son poids au cours de la première semaine. Ce processus s'accompagne de crampes au bas-ventre, avec des douleurs plus prononcées et intenses après des naissances répétées. Mais il arrive que l'utérus après l'accouchement ne soit pas réduit ou réduit très lentement. Plus précisément, la capacité réduite de l'utérus à diminuer (hypotonie utérine) est la plus courante et la paralysie complète des muscles utérins (atonie), moins fréquente.

L'hypotension est potentiellement dangereuse pour une femme car elle provoque une hémorragie postpartum et un certain nombre d'autres complications.

Pourquoi l'utérus n'est pas réduit après l'accouchement?

Les gynécologues identifient plusieurs facteurs qui affectent la contraction utérine au cours de la période postpartum:

  • caractéristiques de la grossesse et de l'accouchement,
  • nombre de fruits
  • emplacement du placenta
  • poids de l'enfant
  • l'état de santé de la femme et ainsi de suite.

Ainsi, la contraction utérine peut survenir plus lentement si la grossesse était multiple, si elle entraînait des complications (prééclampsie, néphropathie, hypertension artérielle), si le placenta était attaché ou peu attaché, si le corps et le système nerveux étaient épuisés, l'accouchement ne bouge pratiquement pas. L'utérus est peu ou pas réduit après l'accouchement si les facteurs suivants sont présents:

Un peu de physiologie

Après le moment de la naissance du fœtus et la coupure du cordon ombilical, l'étape suivante est la naissance du placenta - le placenta, le cordon ombilical et les membranes dans lesquelles l'enfant était situé. Le siège de bébé est attaché et une fois que l'utérus a rétréci et retiré, une grande plaie se forme avec les vaisseaux contenant des caillots sanguins. À ce stade, la contraction musculaire commence, de même que les leucocytes et les enzymes protéolytiques spéciales commencent à détruire les bactéries.

Bien sûr, ce processus ne prend pas quelques minutes et équivaut normalement à trois jours, au cours desquels une femme observe un saignement - ce qu'on appelle les lochies. Au fil du temps, ces sécrétions changent de couleur et de texture en lumière et disparaissent complètement au bout de 6 à 7 semaines. Dans le même temps, l'endomètre est renouvelé (la paroi interne), ce qui se termine à la semaine 3.

Siège de bébé "envahi" à la fin de la période post-partum. Si, avec cela, nous considérons le changement de poids, alors, au début, l’organe génital pèse presque un kilogramme et devient littéralement deux fois moins en une semaine.

Il revient à sa masse initiale en huit semaines, après avoir diminué vingt fois.

Visuellement, la femme en travail peut observer un petit ventre pendant environ deux mois de plus, jusqu'à ce que les fibres se contractent et qu'elle revienne à la position précédente. Naturellement, l'effet le plus rapide et le plus visible s'observe dans les premiers jours après l'accouchement: immédiatement après la récupération du fœtus, le pharynx est ouvert pendant douze centimètres, ce qui vous permet d'y poser la main en cas de mauvaise séparation de l'après-naissance et de régler le problème pour le troisième jour. un doigt. Dans la troisième semaine, il ferme complètement.

Connaissant toutes sortes de complications, la jeune maman peut constamment se demander si l'utérus ne peut pas se contracter après l'accouchement. Le point important est le retour de l’utérus féminin à son aspect d’origine, accompagné de douleurs crampes d’intensité différente dans le bas de l’abdomen. Dans ce cas, deux états polaires peuvent être observés.

  1. La première concerne les hyper-contractions, qui apportent des sensations très douloureuses et qui nécessitent une correction par des anesthésiques ou des antispasmodiques.
  2. Dans le deuxième cas, après l’accouchement, l’utérus n’est pas réduit du tout, c’est-à-dire que l’atonie n’arrive que partiellement (type hypotonique). Ces conditions sont très risquées, car elles peuvent entraîner une perte de sang importante et, par conséquent, la mort.

Quel est le point?

Pourquoi l'utérus est-il fortement réduit après l'accouchement? Certaines raisons peuvent conduire à une telle situation. Ils doivent être considérés sur la base de leur type d'hypo-contractions: juste une absence insuffisante ou complète de spasmes. Bien sûr, il existe des dispositions générales qui influencent ceci et sont les plus courantes:

  • portant des jumeaux ou des triplés,
  • site de fixation du placenta
  • gros fruit,
  • état de la femme en travail.

L'utérus après l'accouchement n'est pas partiellement réduit si la grossesse s'est déroulée avec diverses complications. Par exemple, prééclampsie enceinte ou néphropathie. Cela inclut également l'exacerbation des maladies chroniques. Le processus ralentit le poids important du fœtus, la présentation ou la fixation du placenta plus près du canal cervical. L'hypodynamie (mode de vie sédentaire) et l'affaiblissement général du corps sont également affectés par les mères.

Une autre raison pour laquelle l'utérus est peu réduit après l'accouchement est une violation des capacités de coagulation sanguine, ainsi que divers défauts dans le développement du placenta, des maladies génitales (même celles qui sont déjà passées), des fibromes (tumeurs bénignes) ou des fibromes, des lésions du canal de naissance. Les positions anormales de l'organe lui-même devraient être ajoutées à cette liste: courbure en avant ou en arrière. De telles options empêchent non seulement le retour à la taille précédente, mais également la sortie correcte des données sécrétées.

La cause exacte montrera l'échographie, qui est effectuée le troisième jour.

Un autre fait avéré est que les faibles taux de prolactine déclenchent une hypotension, car elle est responsable de la production d'oxytocine. Étant en proportion directe, ces hormones sont liées au désir des femmes d'accoucher. Plus elle est basse, plus la production de substances est mauvaise. Par conséquent, il est parfois utile de réfléchir à l’importance du désir de devenir mère. Il arrive parfois qu'une personne ne soit inconsciemment pas prête pour cela.

Que faire

Déjà à la maternité depuis l'apparition de l'enfant, un obstétricien-gynécologue exerce un contrôle vigilant sur l'état de l'utérus de la femme en travail. Il y a une mesure de la quantité de sang sécrétée, du temps pendant lequel le cordon ombilical tombe, vérifiez la hauteur de la position du fond de l'organe. Le fond immédiatement après la naissance se trouve au niveau du nombril et diminue chaque jour de 2 centimètres. À la fin de la semaine, il fait déjà cinq centimètres de plus que la symphyse pubienne.

S'il y a des problèmes avec cela (beaucoup de sang, le cordon ombilical ne descend presque pas, laissant tomber le fond au moins deux centimètres par jour et il est mou), alors des médicaments sont introduits qui améliorent l'activité contractile (par exemple, l'ocytocine ou les prostaglandines), ou le massage. Lorsqu'une femme est transférée dans un service général, le nombre de serviettes utilisées est surveillé et, à nouveau, le calcul du montant alloué. Si nécessaire, des inspections sont effectuées.

Selon les règles, la sortie n'est pas possible tant que le médecin n'a pas confiance dans le bien-être de maman. Il est à noter que l'ocytocine, qui peut être injectée artificiellement, est très bien produite pendant l'allaitement.

L'alimentation joue dans ce cas le rôle de prévention et de traitement des hémorragies postpartum.

Si l'utérus ne se contracte pas après l'accouchement, certains médecins vous conseillent de dormir - dormir sur le ventre, ainsi qu'un nombre suffisant de mouvements pendant la journée peuvent améliorer l'activité contractile. Une autre astuce concerne la miction régulière qui, après suture, peut être gênante, mais facilite l'activité contractile.

Lorsque ces recommandations et médicaments n'ont pas eu l'effet escompté et que le saignement ne fait qu'augmenter, la seule option possible est le curetage ou le nettoyage de la cavité. Le fait est que des débris après la naissance pourraient y rester ou que le canal cervical lui-même pourrait rester «bouché» avec des masses de sang.

Cette option ne doit pas être écartée, car tous les tissus non ventilés constituent un excellent milieu nutritif pour divers micro-organismes, notamment ceux à gorge ouverte qui, en tant que tremplin, les y conduiront.

Il arrive parfois que même le nettoyage s'avère inefficace et que, à contrecoeur, les obstétriciens-gynécologues recourent à la fermeture vasculaire ou au retrait de l'utérus, faute de quoi la femme mourra simplement de nombreuses pertes de sang.

Total général

Si vous êtes déjà à la maison et comprenez que l'utérus n'a pas diminué, vous ne devriez pas paniquer. Evaluez la situation: du sang afin que toutes les 20 minutes vous ayez besoin d'un joint ou d'un écoulement plus important que d'habitude? Dans le premier cas, appelez une ambulance sans délai, mais dans le second, vous pourrez facilement planifier une visite pour demain.

Maintenant que vous connaissez les causes possibles de ce qui se passe, vous comprenez qu'il est important de respecter toutes les recommandations d'un obstétricien-gynécologue. N'oubliez pas qu'il est préférable de prévenir la maladie que de la traiter.

Un effort physique léger, un manque de paresse, l'allaitement sont les meilleures solutions pour toute maman.

Cela peut être merveilleusement combiné avec diverses promenades dans l'air frais. Quant aux filles qui attendent juste un enfant, on leur montre davantage la natation et certains exercices conçus spécifiquement pour de telles tâches.

État du corps

Après l'accouchement, l'utérus est en fait une très grande plaie. Surtout, cet organe est endommagé précisément à l'endroit où le placenta a été fixé. Voici un grand nombre de vaisseaux occlus. En outre, des fragments du placenta et des membranes fœtales ainsi que de gros caillots sanguins se trouvent sur les parois internes de l’organe reproducteur. Avec une récupération normale dans les trois premiers jours, l'utérus est simplement nettoyé. À ce stade, la protéolyse extracellulaire revêt une importance particulière - dissolution des bactéries pathogènes au moyen d’enzymes protéolytiques, ainsi que de la phagocytose. Ces processus contribuent au développement de la sécrétion de plaie, également appelée lochie.

Pendant le premier jour, la décharge devient sanglante. Le quatrième jour, les lochies deviennent séro-succiniques. Trois semaines plus tard, ils s'illuminent. Après environ un mois et demi, la décharge cesse presque complètement. La réparation des tissus dans l'utérus se produit dans les trois semaines. L'endroit où le placenta était attaché guérit beaucoup plus longtemps. La récupération dure jusqu'à la fin de la période post-partum. A cette époque, le corps de la femme subit quelques changements. Mais que se passe-t-il si l'utérus ne se contracte pas après l'accouchement?

Combien de temps faut-il pour contracter un utérus?

Est-il possible de déterminer si l'utérus est fortement réduit après l'accouchement ou si sa récupération se poursuit normalement? La première consiste à accorder une attention particulière au timing. Normalement, la contraction utérine survient en 1,5 à 3 mois. La taille de l'organe le plus actif est réduite le premier jour. Après la naissance du bébé, le pharynx de l’utérus mesure environ 11 à 12 centimètres de diamètre. Cela permet au bras d'être inséré dans la cavité de l'organe afin d'éliminer les résidus de la post-naissance. Après une journée, le canal est considérablement réduit. En conséquence, seuls deux doigts peuvent être insérés dans la cavité utérine, et après un autre jour - un. Le canal entièrement orgue ne sera fermé qu’à la fin de la troisième semaine.

Le poids de l'utérus change-t-il?

Le poids de l'utérus diminue également. Immédiatement après la naissance, le corps pèse environ 1 kilogramme. Une semaine plus tard, ce chiffre diminue à 500 grammes. Et après deux - jusqu'à 300 g. À la fin de la période post-partum, le poids de l'utérus est de 50 grammes. À ce stade, le corps est complètement réduit au volume d'origine. Cependant, dans certaines situations après la naissance, l'utérus est mal réduit. Cela peut être dû à une hypotension ou à une atonie. Les deux conditions sont dangereuses pour la santé des femmes. De tels phénomènes peuvent entraîner des saignements ou un certain nombre de complications plus graves.

Mauvaise contraction utérine après l'accouchement: causes

Facteurs affectant le processus de contraction utérine, pas mal. Cette liste comprend:

  1. Gros poids d'un nouveau-né.
  2. Les difficultés qui peuvent survenir pendant l'accouchement et pendant la grossesse.
  3. Le nombre de fruits.
  4. Emplacement du placenta.
  5. L'état de santé de la femme en travail et ainsi de suite.

L'utérus après l'accouchement est peu réduit chez les femmes qui ont:

  • La grossesse était compliquée, par exemple, était accompagnée d’écarts tels que néphropathie ou hypertension.
  • Plus d'un foetus s'est développé dans l'utérus.
  • Le placenta était attaché bas.
  • Le fruit était assez gros.
  • Le corps est très appauvri.
  • Activités génériques faiblement développées.

Après l'accouchement, l'utérus est peu réduit chez celles qui se comportent passivement et qui bougent à peine.

Si l'utérus ne se contracte pas du tout.

Il y a des situations où le corps n'est pas réduit du tout. Cela peut aussi être causé par de nombreux facteurs. L'utérus ne se contracte pas si:

  1. Pendant la période de la grossesse ou de l'accouchement, il y a eu un tournant.
  2. Il y avait un traumatisme au canal de naissance.
  3. Lorsque la grossesse a été notée polyhydramnios.
  4. Il existe un processus inflammatoire non seulement des appendices, mais également de l'utérus lui-même.
  5. Il existe des tumeurs bénignes - les fibromes.
  6. La coagulabilité du sang est cassée.

En présence de telles pathologies, l'utérus après l'accouchement n'est pas réduit. Que faire dans de tels cas? Qui contacter?

Examens médicaux

Presque immédiatement après l'accouchement, une jeune mère dépose une grande bouteille d'eau chaude glacée sur le bas de l'abdomen. Cela vous permet d'arrêter temporairement le saignement et d'accélérer le processus de contraction utérine. Pendant plusieurs jours, les médecins effectuent des contrôles réguliers chez les femmes enceintes. La palpation est déterminée par la taille et l'état du corps. Cela vous permet de déterminer le taux de contraction utérine. Avec cet examen, le médecin peut révéler une faible capacité du corps à diminuer de façon indépendante. Avec un tel phénomène, son fond reste mou. Si, après l'accouchement, l'utérus est fortement réduit, la femme est laissée à l'hôpital. L'exposition à domicile n'a lieu que lorsque le médecin est convaincu de la réduction de la taille du corps.

L'utérus après l'accouchement est fortement réduit: que faire?

Si, après avoir examiné une femme, un médecin constate une très lente contraction utérine, des médicaments spéciaux sont prescrits pour le traitement. En règle générale, il s'agit "d'oxytocine" ou "de prostaglandine". Leurs substances actives stimulent l'activité contractile du corps. En outre, le gynécologue peut désigner la femme en massage externe, effectué à travers la paroi abdominale.

Si l'utérus n'a pas diminué après l'accouchement, il vaut la peine d'appliquer le bébé plus souvent au sein. L'allaitement maternel stimule ce processus. C'est pour cette raison que beaucoup de jeunes mères mettent le bébé au sein, même dans la salle d'accouchement. En outre, les médecins recommandent de déménager autant que possible. Si la naissance était naturelle, la femme peut alors s'allonger sur le ventre. Les experts recommandent même de dormir dessus. De ce fait, l'utérus se contracte beaucoup plus rapidement.

Une nouvelle mère ne doit pas oublier l’hygiène personnelle. Après l'accouchement, une femme doit être lavée à l'eau tiède deux fois par jour. S'il y a des coutures externes, elles doivent également être traitées avec soin. Il est généralement recommandé d’utiliser une solution faible de permanganate de potassium à cet effet.

Miction et contraction de l'utérus

Souvent due à la faute d'une femme, l'utérus est mal réduit après l'accouchement. Que faire dans de tels cas? Une miction régulière affecte l'activité contractile de l'organe. Beaucoup de mères ne trahissent tout simplement pas cette valeur. En outre, de nombreuses femmes en cours de miction peuvent ressentir une gêne et des douleurs causées par des sutures internes. En conséquence, la plupart des femmes en travail essaient de se rendre aux toilettes aussi peu que possible. C'est faux. La miction accélère le processus de contraction utérine. Par conséquent, les experts recommandent de vider la vessie plus souvent, malgré la douleur et le malaise.

Si rien n'y fait,

Si l'utérus de la femme en travail n'est pas réduit et que les méthodes énumérées ci-dessus ne vous aident pas, le nettoyage de la cavité de l'organe peut alors résoudre le problème. Les raisons du développement de ce phénomène sont nombreuses. Dans certains cas, l'utérus cesse de se contracter normalement si la quantité de décharge postnatale, les lochies, s'accumule dans sa cavité. Également dans la cavité du corps peuvent être des morceaux de placenta et de caillots de sang. Ils obstruent souvent le pharynx utérin.

Sans nettoyer la cavité d'un organe, de tels groupes peuvent provoquer un processus inflammatoire. En même temps, il se développera non seulement dans l'utérus, mais également à l'étranger. Si le nettoyage n'a pas aidé, les conséquences pour la femme peuvent être déplorables. Pour restaurer la taille de l'utérus, les médecins peuvent prescrire une opération. В худшем случае проводиться хирургическое вмешательство и орган удаляется. К подобным мерам специалисты прибегают в редких случаях. Здоровые женщины, которые соблюдают рекомендации врачей, после рождения малыша чувствуют себя хорошо. У них матка хорошо сокращается, и проблем не возникает.

В завершение

Теперь вы знаете, почему плохо сокращается матка после родов. Pour accélérer ce processus, vous devez suivre toutes les recommandations des experts. Dans des cas particuliers, le gynécologue peut prescrire des médicaments spéciaux. N'oubliez pas que la lente réduction de l'utérus - un phénomène dangereux pour les femmes en travail, peut provoquer de graves perturbations dans un corps affaibli. Dans certains cas, le prélèvement de l'organe est requis.

Afin d'éviter une telle pathologie à l'avenir, les médecins recommandent aux femmes enceintes de ne pas être paresseuses ni d'éviter un effort physique mineur. Pour cette raison, les femmes enceintes devraient plus souvent être à l'air frais. Outre les vêpres, marcher aide à améliorer le sommeil. En outre, une femme enceinte peut effectuer une série d'exercices spéciaux et même nager.

Comment se contracte l'utérus?

Après avoir accouché de l’intérieur, l’utérus est une énorme plaie et il est particulièrement endommagé dans la région où le placenta était attaché, c’est là que se trouve un grand nombre de vaisseaux obstrués. En outre, sur la surface interne de l'utérus se trouvent les restes de membranes et de caillots sanguins.

Normalement, l'utérus doit être nettoyé pendant les 3 premiers jours. Dans ce processus, un rôle important est attribué à la phagocytose (phagocytes - leucocytes, capables de dissoudre les bactéries) et à la protéolyse extracellulaire (dissolution de bactéries à l'aide d'enzymes protéolytiques).

De plus, si on parle à propos de la restauration de l'épithélium de l'utérus (paroi interne), après environ 3 semaines, le lieu de fixation du placenta est restauré plus près de la fin de la période post-partum.

Ici, vous apprendrez quelles sont les indications pour la césarienne: vision, etc.

Et cet article parle de l'enchevêtrement du cordon ombilical autour du cou.

Combien de temps ça va prendre?

Habituellement, la contraction utérine prend en moyenne d'un mois et demi à deux mois et demi. Dans le même temps, la diminution la plus active des volumes utérins se produit dans les premiers jours après la naissance.

Ainsi, immédiatement après l'accouchement, le diamètre du pharynx de Fallope est d'environ 12 cm, ce qui permet, si nécessaire, d'insérer une main dans l'utérus pour éliminer les restes de placenta.

Cependant, déjà après le premier jour, l'entrée du canal cervical se rétrécit au point que seuls deux doigts peuvent y entrer, le troisième jour. Le pharynx utérin complètement externe se fermera environ la troisième semaine.

Il convient de noter que le processus de contraction utérine est accompagné de petite douleur de crampes dans le bas de l'abdomen, avec le plus prononcé et intense après des accouchements répétés.

Si ces coupures sont très douloureusesensuite, après avoir consulté un médecin, certains analgésiques ou antispasmodiques peuvent être utilisés pour réduire la douleur, mais il est préférable de s'en passer.

Cependant il arrive que certaines femmes en travail ne contractent pas l'utérus après l'accouchement (atonie) ou ne diminuent pas, mais extrêmement lentement (hypotension).

Les deux options sont dangereuses pour la santé des femmes., car ils peuvent provoquer une hémorragie post-partum ou un certain nombre d'autres complications.

L'utérus ne se contracte pas: quelle est la raison?

Parmi les plus facteurs communsaffectant le ralentissement de la contraction utérine après l'accouchement, les gynécologues sécrètent:

  • le nombre de fruits récoltés par une femme
  • emplacement du placenta
  • difficultés rencontrées pendant la grossesse ou l'accouchement,
  • gros poids de l'enfant
  • état de santé des femmes, etc.

Donc, par exemple, la contraction utérine est plus lente chez les femmes dont la grossesse était:

  • multiple ou compliqué (hypertension, néphropathie, etc.),
  • s'il y avait une faible fixation du placenta,
  • le fruit était assez gros
  • le corps de la femme était gravement épuisé,
  • l'activité du travail était faible,
  • après l'accouchement, la femme se comportait de manière très passive et ne bougeait pratiquement pas.

Il ne rétrécit pas après l'accouchement, l'utérus peut dans le cas de:

  • sa courbe,
  • blessures au canal génital
  • son sous-développement,
  • processus inflammatoires dans les appendices et l'utérus lui-même (y compris dans le passé),
  • fibromes (tumeur bénigne),
  • polyhydramnage pendant la grossesse
  • troubles de la coagulation, etc.

Carte d'échange enceinte: lorsqu'elle est émise et ce qu'elle est.

Et cet article concerne la naissance à la maison.

Si l'utérus se contracte lentement

Immédiatement après l'accouchement un coussin chauffant froid est appliqué sur le ventre de la nouvelle maman, cela aide à arrêter le saignement et à accélérer la contraction de l'utérus.

Pendant plusieurs jours au cours desquels la femme sera à la maternité, les médecins vérifieront en permanence l'état de l'utérus et le niveau de sa réduction.

Et une femme ne devrait pas sortir de l'hôpital jusqu’à ce que le médecin s’assure que l’utérus se contracte à un rythme normal.

Si le gynécologue voit que l'utérus seul ne peut pas se contracter, il prescrit à une femme des médicaments spéciaux qui renforcent son activité contractile (Prostaglandines ou oxytocine), ainsi que, si nécessaire, un massage externe du plancher utérin, qui est effectué à travers la paroi abdominale antérieure.

L'impulsion principale pour accélérer la contraction utérine vous allaitez, nous vous conseillons donc d'allaiter votre bébé le plus tôt possible.

Il est également recommandé de bouger beaucoup (si possible) et de s’allonger souvent sur le ventre, voire mieux, de dormir dessus. Ne négligez pas les règles d'hygiène personnelle, à savoir laver régulièrement, soigner les plaies, etc.

Un impact significatif sur le niveau de contraction utérine a vidange régulière de la vessie. Souvent, les femmes n’accordent pas suffisamment d’attention à ce fait, d’autant plus que si, après l’accouchement, elles ont été cousues avec des points de suture internes, la miction apporte de nombreuses sensations douloureuses. Cependant, malgré la douleur, vous devriez essayer le plus souvent possible d'aller aux toilettes.

Si toutes les méthodes ci-dessus n’ont pas eu l’effet souhaité et que l’utérus ne se contracte pas de toute façon, le nettoyage peut être la solution. Le fait est que des lochies (écoulement post-partum) ou une partie du placenta peuvent rester dans l'utérus ou que le pharynx utérin peut être bloqué par les caillots de sang résultants.

Sans nettoyage, tout cela vous mènera inévitablement au développement du processus inflammatoire, alors que peut-être non seulement dans l'utérus, mais aussi en dehors de celui-ci. Si cela n'a pas aidé, malheureusement, les conséquences pour la femme deviennent encore plus graves: vous devrez vous faire opérer ou, dans le pire des cas, retirer l'utérus.

Mais heureusement, les femmes en bonne santé qui suivent toutes les recommandations des médecins n’ont généralement pas de graves problèmes de contraction utérine après l’accouchement. Alors, prenez soin de vous et soyez en bonne santé!

Le bouchon se détache-t-il quand donner naissance? Cherchez la réponse à cette question ici.

Et cet article concerne les contractions de l'entraînement pendant la grossesse.

Dans cette section https://puziko.online/planirovanie-beremennosti de nombreuses informations utiles sur la planification de la grossesse.

Commentaire d'expert

En savoir plus sur nos experts ici.

La réduction la plus rapide de l'organe se produit immédiatement après la naissance de l'enfant. La longueur moyenne du fruit est de 40 à 50 centimètres. Dans l'utérus, l'enfant est plié: les jambes sont pressées contre le corps. La longueur de l'utérus avant l'accouchement est de 35 à 38 centimètreset après l'accouchement, il est instantanément raccourci. Au lieu des deux tiers de la croissance du fœtus, la taille de l'utérus devient comparable à celle de la tête du nouveau-né.

Le fond hormonal de la femme change. La production d'hormones de croissance cesse. Au lieu de cela, ils synthétisent des substances destinées à restaurer le corps.

Le corps humain est sans aucun doute unique. Mais par rapport aux autres mammifères. Les processus principaux sont des réactions typiques et la période post-partum ne fait pas exception.

Les contractions utérines sont un indicateur du déroulement du processus postpartum. Seule la taille de l'utérus peut être jugée sur l'état général de la puerpérale. Quand l'utérus se contracte normalementalors tout se passe comme il se doit. S'il y a un retard dans la contraction utérineVous n'avez pas besoin de faire des tests coûteux pour comprendre - la période post-partum s'accompagne de graves perturbations. Immunitaire et hormonal.

Après l'accouchement par césarienne la contractilité de l'utérus est beaucoup plus faible qu'après la naissance par le canal utérin.

La dynamique de la contraction de l'utérus dans la période postnatale normale

Après le départ du placenta, la hauteur du bas de l’utérus est déterminée au niveau du nombril. Chaque jour suivant la période postnatale, le fond de l’utérus tombe le 1,5-2 cm. Au moment de la sortie de la maternité - le sixième jour - la hauteur du fond de l’utérus ne devrait pas dépasser 4-5 cm de la poitrine.

Un retard de contraction utérine d'au moins un jour est considéré comme une pathologie.

Troubles hormonaux

Manque de prolactine - hormone responsable de la production de lait. Même chez les femmes puerpérales allaitantes, les indicateurs initiaux de la prolactine - la principale hormone mère - restent relativement élevés les premiers jours de la période post-partum.

La production de prolactine entraîne une libération immédiate d'ocytocine., une hormone qui réduit les muscles de l'utérus. La prolactine est produite par réflexion, avec irritation des mamelons. Par conséquent, chez les femmes qui allaitent, la contraction utérine se produit beaucoup plus rapidement.

Manque de prolactine conduit à une diminution de la contractilité utérine. La régulation centrale du cortex cérébral est d’une grande importance. Avec l'enfant souhaité, la production de prolactine est beaucoup plus élevée.

Causes anatomiques

Restes de placentafixé au mur de l'utérus, empêcher sa réduction. Tout comme une personne ne peut pas bouger son bras dans un plâtre, de même l’utérus ne se rétrécit pas complètement, lié par le lobe placentaire attaché.

Obstruction de l'osma externe du col utérin, flexion de l'utérus et d'autres sagesse se rapportent plus à la théorie. Avec une contractilité normale, ces facteurs ne sont pas pertinents. Un homme avec le même succès exhale l'air, qu'il ait ou non la mâchoire. Le contenu de l'utérus quitte donc librement sa cavité avec la contraction musculaire.

Infection postpartum est souvent la continuation d'un processus qui a débuté pendant la grossesse. L'infection dans des conditions stériles est impossible.

Endométrite post-partum se développe après avoir souffert de choronite - inflammation des membranes foetales. La surface interne inflammatoire de l'utérus ne répond pas à la stimulation par l'ocytocine. L'utérus devient mou, coupe - léthargique.

Utérus après l'accouchement

Dans le processus générique, il y a 3 périodes:

  1. période de divulgation
  2. période d'expulsion du fœtus,
  3. période de suivi.

Normalement, la première période de travail dure de 12 à 14 heures pour les nullipares et de 6-8 heures pour les multipares. La deuxième période dure de 15 à 45 minutes. La troisième période prend jusqu'à 30 minutes sans saignement. Si les dernières règles sont accompagnées de saignements, les mesures pour les arrêter sont prises immédiatement, sans attendre un intervalle d'une demi-heure.

Dans la post-naissance, il y a séparation de la post-naissance, ou siège enfant, dont la taille est en moyenne de 20-25 cm de diamètre. A la place de la nouvelle naissance, une surface de blessure est formée.

La période post-partum est caractérisée par la libération de mucus et de caillots sanguins de l'utérus. En règle générale, le nettoyage a lieu dans les 72 heures suivant la naissance du bébé. Les phagocytes et les enzymes protéolytiques qui clivent les résidus du post-partum jouent un rôle majeur dans le nettoyage de la cavité utérine.

Les lochies des 3 premiers jours sont sanglantes, puis deviennent séro-succiniques. À la fin de la 3ème semaine, ils éclaircissent et au bout de 6 semaines, ils disparaissent. En savoir plus sur les lochies après l'accouchement →

La restauration de l'endomètre a lieu dans les 21 jours et à l'endroit de l'insertion du placenta - dans les 6 semaines.

Combien de jours l'utérus est-il sous contrat après l'accouchement?

L'involution complète (retour à la taille d'origine) du corps se produit dans 6-8 semaines. La taille de l'utérus le plus actif est réduite les premiers jours post-partum.

Le col de l'utérus après l'accouchement a une distance de révélation de 10 à 12 cm, 24 à 24 cm après 24 heures et de 72 à 1-2 cm après la fermeture, et la fermeture complète du pharynx a lieu 21 jours après l'accouchement.

L'utérus subit les plus grands changements dans la période post-partum. Le poids de l'utérus immédiatement après la naissance est d'environ 1000 grammes. Après une semaine, le corps sera réduit de moitié et après 8 semaines, il retrouvera sa valeur initiale (50 grammes), diminuant encore 20 fois.

Avec le développement de l'état pathologique de l'utérus après l'accouchement n'est pas réduite ou sa réduction se produit très lentement. Ceci est dangereux en raison des complications post-partum qui, si elles ne sont pas soignées à temps, peuvent être fatales en raison d'une perte de sang importante.

Causes de la subinvolution de l'utérus

La subinvolution de l'utérus est une diminution de la capacité de la couche musculaire du corps à se contracter.

Parmi les raisons pouvant conduire à un état pathologique, émettent:

  1. Troubles hormonaux.
  2. Raisons anatomiques.
  3. Agents infectieux.

Récupération de l'utérus après l'accouchement - Involution

L'utérus subit les changements les plus intenses au cours de la période post-partum. Pendant neuf mois entiers, elle s'est étirée au fur et à mesure que l'enfant grandissait jusqu'à atteindre un poids de 1 000 g, puis diminue quotidiennement jusqu'à atteindre les 50 g initiaux, en raison de la contraction rapide du muscle utérin. Ses parois s'épaississent, la forme redevient sphérique et l'hypertrophie des tissus musculaires formés pendant la grossesse disparaît.

L'involution de l'utérus est un processus de développement inverse de l'utérus après la grossesse et l'accouchement. Il commence après la décharge du placenta et dure 68 semaines. L’indicateur déterminant de l’involution de l’utérus est le changement de hauteur de sa position inférieure:

  • le premier jour après la naissance, le bas de l'utérus se situe au niveau du nombril, puis il se produit une omission d'environ 1 cm par jour,
  • le cinquième jour, le fond est au milieu entre l'utérus et le nombril,
  • le dixième jour c'est au-delà du giron,
  • après 68 semaines, la position et la taille de l'utérus atteignent leur état non enceinte.

Changement utérin après l'accouchement

Subinvolution, ou contraction utérine altérée

Après la séparation du placenta, l'endomètre (membrane épithéliale de l'utérus) est endommagé, formant une surface de plaie. Dans le processus de sa guérison des pertes post-partum apparaît - lochies. Au cours de la première semaine, ils sont aussi abondants que possible et ont un caractère sanguinolent, puis leur nombre diminue progressivement, ils deviennent légers (sans mélange de sang) et par la suite.6 semaines d'arrêt tout à fait. En cas de violation de l'écoulement normal des lochies, le canal cervical peut être fermé avec un caillot de sang ou un morceau de membrane foetale, puis l'écoulement postpartum s'accumule dans l'utérus et réduit son taux de contraction. Une telle déviation est appelée sous-involution de l'utérus ou "utérus paresseux". Il convient de noter d’autres facteurs pouvant influer sur le taux de contraction utérine:

  • poids de naissance élevé ou grossesse multiple,
  • attachement bas du placenta
  • faible activité du travail
  • grossesse compliquée (néphropathie ou hypertension, par exemple) ou accouchement,
  • comportement passif et sédentaire après l'accouchement.

Il y a des cas où l'utérus n'est pas réduit du tout. La raison peut être:

  • inflexion de l'utérus due à la relaxation de l'appareil ligamentaire,
  • traumatisme au canal de naissance,
  • polyhydramnios pendant la grossesse
  • inflammation de l'utérus et de ses appendices,
  • tumeurs bénignes - fibromes,
  • violation de la coagulation du sang.

Les symptômes de la subinvolution de l'utérus peuvent être:

  • écoulement intense (saignement) de couleur sombre, ayant une odeur désagréable,
  • augmentation de température déraisonnable de 37 0 С à 38 0 С,
  • une augmentation de la taille de l'organe reproducteur, l'hétérogénéité de sa coque interne.

Pendant mon séjour dans le service postnatal, je conseillerais aux nouvelles mamans de traiter toutes les procédures et tous les examens proposés avec responsabilité, de ne rien refuser. Je me souviens combien il était difficile à chaque fois d'aller aux points de suture ou à la prochaine échographie. Cependant, des examens et des analyses effectués en temps voulu ont permis d’exclure tout écart dans les premiers jours suivant la naissance.

Exercices de Kegel

Renforcer les muscles du vagin et restaurer le tonus de l'utérus est un système d'exercice parfait mis au point par le gynécologue Arnold Kegel. Pour fonctionner correctement, vous devez d’abord déterminer l’emplacement des muscles du plancher pelvien. Pour ce faire, vous pouvez essayer d'arrêter le flux d'urine pendant la miction. Les muscles impliqués à ce moment doivent également être entraînés.

Le complexe d’exercices de Kegel comprend plusieurs types de techniques:

  • Presser les muscles du plancher pelvien pendant 5 secondes - relaxation.
  • Contraction rapide des muscles du plancher pelvien sans délai.
  • Légère tension comme lors de l'accouchement ou des selles.

La formation initiale doit être effectuée en appliquant chaque technique 10 fois 5 fois par jour. Amener graduellement jusqu'à 30 fois par jour.

Gymnastique

Il est préférable de commencer des types d’activités plus actifs après la fin du congé post-partum, surtout si la naissance n’est pas sans complications. Cependant, abandonner complètement la gymnastique n'en vaut pas la peine. Vous devez juste commencer avec des exercices légers et augmenter progressivement la charge. Par exemple, vous pouvez:

  • En position couchée, rapprochez vos jambes, puis pliez-les lentement aux genoux et redressez-les.
  • En position couchée, redressez vos jambes et étirez vos orteils vers vous.
  • Tendez et détendez les pieds, resserrez et détendez les orteils.
  • Respirez profondément en connectant la paroi de l'abdomen. Soulevez la paroi abdominale en inspirant et en baissant pendant que vous expirez tout en vous aidant avec les mouvements de glissement des mains vers l'os pubien du nombril.
  • En expirant, exercez une pression sur les muscles pelviens, serrez le nombril le plus près possible de votre poitrine et retenez votre souffle pendant dix secondes.
  • Сидя на гимнастическом мяче, выполнять тазом круговые движения, раскачиваться в разные стороны.
  • Asseyez-vous sur le ballon, contractez les muscles intimes et, dans cette position, soulevez la jambe pendant dix secondes, puis répétez l'opération avec l'autre jambe.

L'essentiel est de faire tous les exercices régulièrement, sans mouvements brusques, pour ne pas trop travailler. Même la gymnastique la plus simple apportera de bons résultats.

Les médicaments

Parmi les médicaments destinés à stimuler la contraction de l'utérus, on trouve couramment l'hormone artificielle - l'ocytocine. Le plus souvent, il est prescrit sous forme d'injections. Et si une femme est très faible après l'accouchement (par exemple, après une césarienne), une IV peut être prescrite. Mais l'utilisation de l'ocytocine n'a de sens que dans les quatre premiers jours suivant l'accouchement. Ensuite, l'utérus perd sa susceptibilité à son action.

Si la contraction de l'utérus est trop douloureuse, alors No-shpa est désigné pour améliorer l'état de la femme.

Remèdes populaires

N'oubliez pas les remèdes populaires qui ont fait leurs preuves. Toutes ces herbes sont faciles à trouver dans toutes les pharmacies:

  • Un blanc limpide - 2 cuillères à soupe de fleurs de la plante versez de l'eau bouillie froide (500 ml) et partez jusqu'au lendemain. Teinture filtrée prise 100 ml 3-4 fois par jour.
  • Sac à main de berger - 4 cuillères à soupe d'herbe brassent 2 tasses d'eau bouillante. Enveloppé, laisser dans un endroit chaud, égoutter. Prenez toute la dose cuite tout au long de la journée.
  • Yarutka field - 2 cuillères à soupe, préparez une tasse d’eau bouillante, laissez reposer pendant la nuit, égouttez. Prenez une cuillère à café 5 fois par jour.
  • Géranium rouge sang - 2 cuillères à café d'herbes verser 2 tasses d'eau bouillie froide, laisser pendant la nuit. Prenez toute la dose cuite tout au long de la journée.

Et aussi dans les pharmacies vendues déjà préparées teinture de poivre de l'eau. C'est un outil très efficace pour stimuler les contractions des muscles de l'utérus et réduire les saignements. Il est recommandé de prendre la teinture 3-4 fois par jour pendant 30 à 40 gouttes, un traitement - 510 jours. Mais souvent, le médecin détermine la dose et la durée du traitement individuellement.

teinture eau-poivre

Il est important de toujours se rappeler qu'avant de prendre des herbes ou des teintures, vous devriez toujours consulter votre médecin.

Comment comprendre que l'utérus a commencé à se contracter

Reconnaître les contractions utérines est assez facile. On se sent comme ils rappellent les contractions faibles, si la naissance était la première, et plus intense avec l'accouchement répété. Pendant la lactation, l'hormone oxytocine, qui augmente le tonus de l'utérus, est produite et permet donc de ressentir les contractions plus clairement.

Les autres signes de contraction normale de l’utérus comprennent: douleur dans les glandes mammaires, présence de lochies, inconfort dans le bas-ventre, douleur dans le périnée, diarrhée (mais seulement dans les 14 jours après la livraison).

La contraction utérine normalement fluide après l’accouchement est une étape extrêmement importante du processus général de régénération dans le corps de la femme. Il devrait être attentif à toutes les déviations qui pourraient se produire, car la santé future de l’ensemble du système de reproduction en dépend, ainsi que la possibilité d’avoir des enfants à l’avenir. Il existe suffisamment de méthodes pour traiter la sous-évolution de l'utérus, médicamenteux et folklorique. Mais il vaut mieux éviter ce problème. Et la méthode de prévention la plus simple consiste à pratiquer une activité physique régulière sous forme d'exercices simples. En plus des avantages, ils vous donneront force et énergie, indispensables à une jeune mère.

Caractéristiques de la contraction utérine après l'accouchement

Le corps de la femme subit de nombreux changements physiques après l’accouchement, jusqu’à ce qu’il retrouve son état antérieur à la grossesse. Chaque femme, pendant toute la durée de sa grossesse et de son accouchement, passe par un processus merveilleux pour devenir mère. Après cela, le corps met environ 2 mois à se remettre de la naissance. L'un des changements les plus remarquables et les plus significatifs est le retour de l'utérus à une involution utérine normale.

Le moment de la contraction utérine après l'accouchement varie en fonction du déroulement du processus et de l'existence de facteurs traumatiques. La contraction de l'utérus après la première naissance passe plus rapidement et efficacement. Cela est dû au fait que chez les femmes primipares, le tonus des muscles utérins est plus élevé, ce qui signifie que l'utérus peut se contracter et rester contracté, plutôt que de se relâcher et de se contracter par intermittence. La contraction de l'utérus après un troisième et plusieurs accouchements peut prendre plus de temps, car à chaque grossesse, le tonus de l'utérus et sa capacité à réduire davantage la contraction normale.

En général, le processus d'involution complète de l'utérus prend environ deux mois. L'utérus est réduit le plus activement au cours de la première semaine après la naissance, puis revient à sa taille précédente. Après la grossesse, l'utérus pèse environ 1 000 g (bébé, placenta, liquides, etc.) et 6 semaines après l'accouchement, l'utérus atteint un poids de 50 à 100 g.

Quelques minutes après la naissance de l'enfant, l'utérus se contracte, ses fibres croisées se resserrent de la même manière que lors de l'accouchement. Ces coupes aident également à séparer le placenta de la paroi utérine. Après la séparation du placenta, les contractions utérines ferment les vaisseaux sanguins ouverts auxquels le placenta était attaché. Une telle compression des vaisseaux en réduisant le myomètre ("ligature physiologique") conduit à une hémostase. Cela aide à éviter les saignements et autres complications au début de la période postpartum.

Immédiatement après la naissance, l'utérus est réduit de telle sorte que son fond est au niveau du nombril. Après cela, la plus grande partie de la réduction de poids et de taille se produit au cours des deux premières semaines et, à ce moment, l'utérus est réduit et situé complètement dans le pelvis. Au cours des prochaines semaines, l'utérus retrouve lentement son état d'avant la grossesse, bien que sa taille globale reste plus grande qu'avant. Une femme peut souvent ressentir de telles contractions de l'utérus sous forme de crampes et de sensations douloureuses au bas de l'abdomen. Les contractions douloureuses de l'utérus après l'accouchement peuvent être plus intenses au cours des trois premiers jours, puis les douleurs dues à la traction devraient diminuer.

L'endomètre après l'accouchement et le décollement du placenta se rétablissent aussi rapidement, de sorte qu'au septième jour, toutes les couches de l'endomètre se trouvent. Au 16e jour, l'endomètre est rétabli dans tout l'utérus, à l'exception de la région placentaire. Le site de l'endomètre où le placenta était attaché subit une série de modifications au cours de la période post-partum. La taille de la couche placentaire est réduite de moitié et les modifications de la couche placentaire entraînent la libération de lochies. Par conséquent, les symptômes de contraction utérine après l'accouchement, en plus d'une douleur spasmodique, se manifestent également par des écoulements génitaux, appelés lochies.

Immédiatement après l'accouchement, une grande quantité de sang rouge sort de l'utérus au stade de la contraction. Après cela, le volume des pertes vaginales diminue rapidement. Les décharges pendant la contraction utérine après l'accouchement ont plusieurs stades et différentes caractéristiques. Il y a 3 étapes normales de lohii. La durée de chaque étape n’est pas aussi importante que le fait que le nombre de Lohii devienne de moins en moins important et que la couleur passe du rouge au blanc. Des lochies rouges ou sanglantes apparaissent sur une période de trois à quatre jours et leur couleur change progressivement pour passer au rouge brunâtre, avec une texture plus aqueuse. En quelques semaines, la quantité de sécrétions continue de diminuer et finalement elles deviennent séreuses (lochia alba). La période pendant laquelle il y a sortie après l'accouchement varie, bien qu'elle soit d'environ 5 semaines.

Le col de l'utérus commence également à revenir rapidement à son état antérieur, mais ne revient jamais à l'état dans lequel il se trouvait avant sa naissance. À la fin de la première semaine, le pharynx externe se ferme pour qu'il reste 1 centimètre.

Le vagin régresse aussi, mais il ne revient pas complètement à la taille précédente. L'augmentation de la vascularisation et de l'œdème survient après 3 semaines. En ce moment, l'épithélium vaginal est en train de s'atrophier. L'épithélium entièrement vaginal récupère après 6 à 10 semaines.

Au cours du processus d'accouchement, le périnée était tendu et traumatisé. La majeure partie du tonus musculaire est restaurée à la sixième semaine, avec une nette amélioration au cours des prochains mois. Le tonus musculaire peut revenir à la normale en fonction du degré d'endommagement des tissus musculaires, nerveux et conjonctif. Mais tous ces changements peuvent également affecter la contraction utérine après l’accouchement. Dans ce cas, il y a toujours des saignements prolongés et une involution lente de l'utérus, alors qu'à la fin de la deuxième semaine après la naissance, l'utérus est palpable au-dessus de l'utérus.

La reprise de la fonction ovarienne normale est très variable et dépend fortement de l’allaitement au sein. Les femmes qui allaitent leur bébé ont une période plus longue d'aménorrhée et d'anovulation.

La contraction utérine rapide après l'accouchement se produit chez les primipares lorsque l'utérus se trouve dans la cavité pelvienne à la fin de la première semaine. Après quatre à cinq semaines, l'utérus revient à la vision antérieure, ce qui est considéré comme un rétablissement rapide après l'accouchement.

Les conséquences d'une mauvaise contraction utérine après l'accouchement peuvent être très graves, car une compression vasculaire insuffisante peut provoquer des saignements post-partum. Une hypotension peut survenir si l’utérus ne s’est pas suffisamment contracté, ce qui entraîne un saignement important. Si, pour une raison quelconque, l'utérus n'a pas du tout diminué, le saignement se poursuit après la séparation du placenta, ce qui peut être fatal, car il est très difficile d'arrêter un tel saignement. Des complications peuvent survenir au début et à la fin du post-partum. Souvent, une hygiène inadéquate pendant la période post-partum peut entraîner une infection de la surface post-partum du myomètre, car elle est très sensible à toutes les bactéries. Il menace avec le développement de conditions septiques post-partum.

Traitement de la contraction utérine après l'accouchement

Puisque le long processus d'involution de l'utérus conduit à un syndrome douloureux prononcé, beaucoup de femmes se demandent comment accélérer la contraction de l'utérus après l'accouchement. Tout d’abord, vous devez informer le médecin de tous les symptômes, afin qu’il examine soigneusement l’utérus et exclue toutes les complications post-partum dangereuses. S'il n'y a pas de contre-indications, vous pouvez utiliser différentes méthodes pour améliorer la contraction utérine.

Comment soulager la douleur lors de la contraction utérine après l'accouchement? S'il existe une douleur prononcée qui ne peut être tolérée, vous devez prendre uniquement des analgésiques qui ne nuisent pas à l'enfant si la mère allaite. Le paracétamol ou l'ibuprofène peuvent être utilisés à cette fin. Ce sont des moyens autorisés dans la pratique des enfants, ils peuvent donc être utilisés par une mère qui allaite.

Tous les moyens de réduire l'utérus après l'accouchement peuvent être divisés en moyens physiques et en médicaments. Les méthodes physiques peuvent être très efficaces, non seulement pour contracter l'utérus, mais également pour renforcer tous les muscles du plancher pelvien. À cette fin, utilisez une série d’exercices pouvant être exécutés à la maison.

Les exercices visant à réduire l'utérus après l'accouchement ne sont pratiqués que si la femme ne présente aucune contre-indication. En voici quelques unes:

  1. Exercices avec les genoux pliés aider l'utérus à revenir à la position verticale. Allongez-vous sur le dos, pliez les genoux et placez vos jambes sur vos talons. Soulever un genou et l'appuyer sur le ventre en le tenant à deux mains. Gardez cette position pendant 15 à 20 secondes, puis relâchez. Répétez ce processus avec l'autre jambe. Changez les jambes gauche et droite deux à quatre fois chacune.
  2. Contraction pelvienne et relaxation

Cet exercice renforce les muscles le long du plancher pelvien. Cela fait que l'utérus se redresse. Pour faire cet exercice, vous devez vous allonger sur le sol et prendre vos mains sur le côté. Prenez une profonde respiration et soulevez les fesses du sol de quelques centimètres. Maintenez cette position pendant quelques secondes. Répétez ce processus cinq fois pour augmenter la force des muscles pelviens.

Cet exercice renforce les muscles abdominaux obliques et provoque la contraction des muscles de l'utérus sous l'action de la pression intra-abdominale. Cela fonctionne également bien pour renforcer les muscles pelviens, ce qui est important pour corriger les ligaments. Allongez-vous sur le sol, les mains derrière la tête. Gardez vos genoux pliés et vos talons sur le sol. Levez le genou gauche en levant la tête avec les mains. Tournez votre corps pendant que vous vous levez, de sorte que votre coude droit touche votre genou gauche. Répétez cet exercice de l’autre main pour que votre coude gauche s’ajuste à votre genou droit. Faites au moins 10 de ces virages pour de meilleurs résultats.

La gymnastique après l'accouchement pour réduire l'utérus peut être limitée à de simples coudes latéraux, à un moulin et à plusieurs squats. Au fil du temps, la quantité d'exercice augmente progressivement s'il n'y a pas de réaction de l'utérus et de l'abdomen.

Un massage pour réduire l'utérus après l'accouchement aide à modifier la position de l'utérus et à améliorer la circulation sanguine. Il peut même aider à remettre l'utérus en forme après la naissance et à augmenter la fertilité. Une femme peut effectuer ce massage seule. Pour ce faire, massez doucement la zone située entre le nombril et l'os pubien.

Avant de commencer un massage, choisissez un endroit confortable pour vous allonger (par exemple, un lit ou un tapis de yoga). Si possible, choisissez une pièce calme avec très peu de distractions. Allongez-vous complètement sur le dos.

Cliquez et glissez sur le ventre. Maintenez la paume de votre main appuyée sur le ventre, juste en dessous du nombril. Lorsque vous appuyez sur, maintenez votre main dans un mouvement circulaire doux. Appuyez ensuite doucement sur l'estomac, juste au-dessus de l'os pubien, et tirez doucement vers le haut, comme si vous remontiez l'utérus. Répétez ce mouvement 15 fois. La première fois que le massage doit durer environ 5 minutes, vous pouvez augmenter la durée du massage s'il n'y a pas de sensations douloureuses.

Pour vous assurer que vous effectuez le massage utérin correctement, demandez à votre sage-femme, votre infirmière ou votre sage-femme de le démontrer avant de tenter de le faire vous-même. Si vous craignez que le massage ne fonctionne pas ou si quelque chose ne va pas, consultez immédiatement un médecin. Une femme peut également prendre rendez-vous pour un massage de la cavité abdominale, qui comprend un massage utérin dans le cadre de son traitement.

Préparations pour la contraction utérine après l'accouchement peut être utilisé dans la salle d'accouchement sous forme d'injections, ou utilisé plus tard sous forme de comprimé. Pour ce faire, utilisez les médicaments utérotoniques, des médicaments qui stimulent la réduction des fibres musculaires du myomètre. Ceux-ci incluent l'ocytocine, les prostaglandines et les préparations d'ergométrine.

L'ocytocine après l'accouchement est utilisée pour réduire l'utérus et permettre à toutes les femmes de gérer activement le troisième stade du travail. L'ocytocine contribue aux contractions rythmiques de l'utérus, peut stimuler sa contraction active et a un effet vasopressif et antidiurétique. Peut être utilisé pour contrôler une hémorragie post-partum ou une hémorragie. À la naissance, une très petite quantité d'oxytocine provoque de fortes contractions utérines. L'ocytocine, à des doses thérapeutiques, ne provoque des contractions dans le bas et le corps de l'utérus que sans affecter le segment inférieur. Le médicament comprime le myoépithélium des alvéoles du lait et facilite l'allaitement au lait. Il est administré par voie intraveineuse sur du glucose, la dose totale ne doit pas dépasser 5 unités pour l'induction du travail pour des raisons médicales (inertie hypotonique de l'utérus). L'ocytocine peut provoquer des réactions anaphylactiques, mais elles sont rares et de fortes doses peuvent provoquer une embolie du liquide amniotique. Il ne faut généralement pas l'associer à la prostaglandine pour stimuler la contraction utérine. L'ocytocine est contre-indiquée dans les cas de cicatrice utérine résultant d'une intervention chirurgicale importante sur l'utérus.

La prostaglandine F2-alpha contribue à la réduction du myomètre, ce qui provoque une hémostase au site de placentation, ce qui réduit l'hémorragie post-partum et les douleurs spasmodiques qui sont perturbées lors de la contraction de l'utérus.

L'ergométrine et la méthylergométrine provoquent des contractions rythmiques de l'utérus mais, à fortes doses, elles deviennent plus ou moins continues. Ils ont peu d'effet sur les autres muscles lisses. L'ergométrine et la méthylergométrine à une dose de 500 (oral) ou de 250 microgrammes (intramusculaire) permettent à l'utérus de se contracter et empêchent ainsi le saignement après l'accouchement.

Les effets secondaires courants de l'ergométrine sont les troubles gastro-intestinaux, les douleurs thoraciques, la vasoconstriction et l'hypertension transitoire.

Ergométrine est contre-indiqué dans les maladies cardiovasculaires graves, les troubles de la fonction pulmonaire, hépatique et rénale, la septicémie et l’éclampsie.

Pas de shpa pour la contraction utérine après l'accouchement est utilisé uniquement comme anesthésique. Comme la contraction utérine est accompagnée de douleurs abdominales spasmodiques, parfois difficiles à tolérer, ces injections peuvent être utilisées pour réduire l'utérus après l'accouchement et atténuer la douleur.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les remèdes populaires pour réduire l'utérus après l'accouchement sont très largement utilisés. En plus des médicaments, vous pouvez essayer quelques astuces pour soulager la douleur et l'intensité des spasmes post-partum.

  1. Respiration profonde: pratiquez la respiration profonde et la méditation car ils peuvent aider à réduire l'utérus et à vous soulager des crampes après l'accouchement.
  2. Сон лицом вниз: вы можете попробовать лежать лицом вниз с подушкой под животом. Это поможет вам избавиться от болей.
  3. Обработка горячей водой - лучший способ сократить спазмирование внизу живота, поскольку она ослабляет сокращенную матку и улучшает кровообращение, тем самым уменьшая боль в нижней части живота и матки.
  4. Les herbes pour la contraction utérine après l'accouchement peuvent être utilisées comme thé, ce qui tonifie les muscles et soulage les spasmes aigus. L'ortie pour réduire l'utérus après l'accouchement aide non seulement à réduire l'utérus, mais réduit également les saignements après l'accouchement. Pour ce faire, faites cuire à la vapeur l'ortie dioïque et prenez une demi-tasse trois fois par jour.
  5. Le poivre d'eau pour la contraction utérine après l'accouchement empêche également le développement de saignements utérins. Pour préparer l’infusion, vous devez prendre deux sacs d’herbe à la cornée et cuire à la vapeur dans un litre d’eau. Vous devez prendre une cuillère à soupe toutes les trois heures, alors vous ne pouvez que trois fois par jour.
  6. La teinture destinée à réduire l'utérus après l'accouchement est utilisée avec du riz blanc. Pour ce faire, faites bouillir le riz dans de l'eau non salée et prenez de l'eau infusée de ce bouillon deux fois par jour. Cette eau apaise l'estomac, améliore la digestion et prévient la constipation.
  7. Le thé pour réduire l'utérus après l'accouchement peut être préparé avec des herbes individuelles ou en les combinant, en veillant à ce que le bébé ne soit pas allergique.

Le gingembre est un anti-inflammatoire ainsi qu'un excellent astringent et antiseptique qui prévient la douleur et les crampes après la naissance, soulageant la douleur à l'abdomen et aux cuisses. Préparez du thé au gingembre en ajoutant un peu de gingembre râpé dans une tasse d’eau bouillante. Vous pouvez également ajouter dix feuilles de persil et les faire bouillir pendant un certain temps. Ajoutez du miel au goût et prenez ce thé deux fois par jour.

  1. Les graines de fenouil ont également des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques qui aident à soulager la douleur après la grossesse. Préparez le fenouil en ajoutant deux cuillères à soupe de graines de fenouil dans deux tasses d'eau. Faire bouillir pendant dix minutes, laisser refroidir et ajouter le miel. Vous devez boire du thé deux fois par jour.
  2. La plupart des problèmes post-partum sont associés à un système immunitaire affaibli. Vous devez prendre plus de vitamine C, qui est riche en citron ou en groseille à maquereau.

Faites bouillir une tasse d'eau, laissez-le refroidir, puis ajoutez du jus de citron pressé à partir de deux citrons. Buvez-le deux fois par jour pour renforcer le système immunitaire et aide également à soulager les douleurs spasmodiques lors de contractions utérines actives.

  1. La menthe poivrée a des propriétés apaisantes qui aident à soulager les douleurs abdominales et les maux de tête après l'accouchement. Ajoutez des feuilles de menthe dans une tasse d'eau bouillante et laissez bouillir pendant environ dix minutes. Filtrer, refroidir le thé et ajouter le jus de citron avant de boire. Vous devez boire deux fois par jour, ce qui réduit les douleurs abdominales et les crampes.
  2. La camomille aide à soulager la douleur due à l'involution de l'utérus. Il est considéré comme sûr pour le bébé si la mère allaite. Ajoutez des fleurs de camomille sèches dans une tasse d’eau bouillante. Laissez le thé reposer pendant dix minutes. Vous pouvez ajouter du miel et du citron pour ajouter de la saveur. Vous pouvez boire jusqu'à cinq fois par jour.
  3. Vous pouvez demander à votre partenaire de masser doucement l'abdomen avec un mélange huileux. Pour préparer le mélange d’huile, prenez cinq gouttes d’huile de lavande, dix gouttes de cyprès, 15 gouttes d’huile de menthe poivrée et une goutte d’huile de jojoba. Pour le massage, placez vos mains sur le nombril et déplacez-vous à plusieurs reprises dans un mouvement circulaire.

L'homéopathie pour la contraction utérine après l'accouchement est également largement utilisée. Le choix du médicament est basé sur la théorie de l'individualisation et de la similarité des symptômes en utilisant une approche holistique. C’est le seul moyen de rétablir une santé optimale en supprimant tous les signes et symptômes auxquels une femme est confrontée après l’accouchement. L’homéopathie ne vise pas seulement le traitement de la douleur et de la contraction utérine, mais également l’élimination des causes sous-jacentes et de la susceptibilité individuelle. En ce qui concerne le traitement thérapeutique, il existe plusieurs moyens de traitement. Pour le choix individuel des médicaments et du traitement, le patient doit consulter personnellement un médecin qualifié. Les remèdes suivants existent:

  1. Kaulofillum - un médicament utilisé pour les contractions fortes et précoces de l'utérus, qui s'accompagnent de douleurs spasmodiques et graves. Après la douleur, il peut y avoir des sensations, comme si l'aiguille était à l'intérieur.
  2. Tsimitsifuga - utilisé pour traiter les femmes avec une grande sensibilité et une intolérance à la douleur. Particulièrement efficace en cas de douleur dans la région pelvienne de la hanche à la cuisse, douleur à la poitrine avec localisation préférentielle du côté gauche.
  3. Agaricus mousse - ce remède couvre le spectre de la plupart des plaintes après l'accouchement.
  4. Arnica Montana - apaise les muscles du vagin et de l'utérus, procure une excellente sensation de soulagement et de confort après l'accouchement. Absorbe les saignements excessifs et permet une récupération maximale du tissu nerveux endommagé.
  5. Staphysagria - le médicament est un excellent moyen de restaurer l’utérus et ses fonctions contractiles lorsque le bébé est né après une césarienne.
  6. Helba après l'accouchement pour réduire l'utérus est considéré comme un très bon outil, qui stimule également la lactation. Cet outil est une plante cultivée principalement dans les pays de l'Est. Mais ses graines sont disponibles à la vente. Réduire l'utérus suffit de prendre chaque jour trois graines de cette plante. Il ne donne pas d'effets secondaires et peut être pris par presque toutes les femmes.

La physiothérapie après l'accouchement pour réduire l'utérus peut être utilisée sous forme d'hydrothérapie et de réflexologie. L'hydrothérapie est devenue une méthode de plus en plus populaire pour soulager la douleur et stimuler la contraction utérine. Pour un effet thérapeutique, il peut être suffisant d’utiliser une douche chaude avec un jet d’eau chaude dirigé sur l’abdomen et le petit bassin, suivie d’un massage dans cette zone.

La réflexologie est le processus qui consiste à appliquer une pression sur des zones spécifiques des jambes pour soulager la douleur ou des problèmes dans d'autres parties du corps. La théorie suggère que les jambes sont une carte du corps. La stimulation des terminaisons nerveuses envoie des messages aux zones touchées et libère des endorphines et des monoamines, qui contrôlent la douleur. C'est bon pour les douleurs spasmodiques pendant la contraction utérine dans les trois premiers jours après la naissance.

L'électrophorèse de calcium après la naissance pour réduire l'utérus permet aux ions de calcium de pénétrer dans les fibres musculaires et de stimuler la réduction tout en la maintenant pendant une longue période. Cela est nécessaire pour que, après la contraction, l'utérus ne commence pas à se relâcher. Il peut être utilisé à la fin du post-partum.

La contraction de l'utérus après l'accouchement prend de trois jours, lorsque l'utérus se contracte le plus intensément, à deux mois, lorsque la taille et la fonction du patient sont optimales. À ce stade, une femme peut ressentir une douleur persistante, ce qui est considéré comme normal à ce stade. Il existe de nombreuses façons de rétablir l'état d'une femme avant l'accouchement - de la gymnastique aux remèdes populaires, et tout cela peut être utilisé en l'absence de contre-indications.

Pin
Send
Share
Send
Send