La grossesse

Quels compte-gouttes prescrits pendant la grossesse?

Pin
Send
Share
Send
Send


Avec le début de la grossesse, une femme commence une vie complètement nouvelle. À partir du moment de la conception du bébé, toutes les forces et actions de la future mère visent à assurer que la nouvelle vie qui se développe en elle se développe systématiquement, sans aucune menace de l'extérieur. Et il n’est pas surprenant que de nombreuses femmes soient profondément inquiètes quand le médecin leur explique la nécessité de «creuser» - l’introduction dans le corps à l’aide d’un compte-gouttes de substances médicinales ou de substances auxiliaires pendant leur séjour à l’hôpital.

Il faut immédiatement faire une réservation: sans la nécessité pour les médecins ne prescrira jamais un goutte à goutte pour une femme enceinte. Si, néanmoins, une femme occupant le poste se voit proposer un «creusage», cela signifie qu'il y a vraiment un besoin. Une autre chose est que beaucoup de femmes refusent d'installer un compte-gouttes - et c'est leur droit. Mais dans ce cas, il convient toujours de peser le pour et le contre de plusieurs fois avant de finalement rejeter le traitement proposé.

Le plus souvent, les femmes enceintes établissent une perfusion intraveineuse en raison d’une toxicose grave. La toxicose comporte donc trois phases: légère - quand une femme tombe malade jusqu'à 5 fois par jour, modérée - des nausées sont présentes 5 à 10 fois au cours de la journée; dans les cas graves, des vomissements surviennent environ 10 fois par jour chez la femme enceinte. Même avec une toxicose de gravité modérée, il est recommandé d'hospitaliser la femme enceinte et de «creuser». Dans ce cas, le goutte à goutte de médicaments visant à nettoyer le corps. Mais si la toxicose est présente sous une forme grave, l'hospitalisation et l'administration intraveineuse au goutte à goutte deviennent une nécessité absolue. Les vomissements intenses dans les cas de toxémie sévère provoquent une déshydratation du corps, ce qui en «lave» les substances nécessaires à une activité vitale. L’installation d’un compte-gouttes enceinte est conçue pour résoudre ce problème: avec son aide, une solution saline, du glucose, des vitamines et des sels sont injectés à la femme. Dans ce cas, le goutte-à-goutte intraveineux est également nécessaire pour la sédation, le calme et la détente du système nerveux, le traitement et l'amélioration de l'activité du tractus gastro-intestinal.

1. Droppers for toxicosis

La toxicose comporte trois étapes: facile - quand une femme vomit jusqu'à cinq fois par jour, moyenne - de cinq à dix fois par jour et lourd - plus de dix fois par jour.

Le degré moyen est déjà la raison de l'hospitalisation d'une femme enceinte et de la nomination de ses larves. Introduction à l'aide de compte-gouttes médicaments remplissent la fonction nettoyer le corps.

Si une femme enceinte a un stade sévère de toxémie, elle doit être hospitalisée et la perfusion intraveineuse des médicaments nécessaires est une nécessité absolue.

De forts vomissements constants déshydratent le corps de la femme et en «évacuent» les nutriments nécessaires au fonctionnement de la mère et de son enfant. À travers le compte-gouttes, ils entraînent une solution saline, des vitamines essentielles, des sels et du glucose.

Il est également nécessaire de "déterrer" pour obtenir un effet sédatif sur la femme enceinte, ce qui contribuera à détendre le système nerveux, à améliorer le fonctionnement du tractus gastro-intestinal et à calmer la future mère.

2. Droppers menacés d'avortement

Avec un ton utérus après douze semaines sont nommés compte-gouttes de magnésie. La magnésie aide à détendre l'utérus en améliorant le flux sanguin utéro-placentaire.

Avec la menace de fausse couche Dans les dernières périodes, les médicaments qui réduisent l'activité contractile de l'utérus peuvent être utilisés. Assez de drogue commune Ginipralnommé sous la forme d’un compte-gouttes à partir du deuxième trimestre de la grossesse.

Sans compte-gouttes ne peut pas faire si détecté chez une femme enceinte hypoxie fœtale ou maturation prématurée du placenta.

3. Droppers avant la livraison

Droppers pendant la grossesse / shutterstock.com

En cas d'insuffisance du travail, si une femme ne commence pas l'accouchement même après avoir pris des pessaires de prostaglandine (substances qui ramollissent le col de l'utérus et provoquent des contractions), cela aide souvent. goutte à goutte d'ocytocine.

L'ocytocine est une substance synthétique ayant un effet similaire à celui de l'hormone que nous produisons, à savoir qu'elle provoque des contractions. Ils ont mis cette perfusion au cas où les eaux se seraient rompues et qu'il n'y aurait eu aucune contraction, mais seulement six heures après l'administration des pessaires.

Il faut comprendre que les médecins ne vous prescriront pas de compte-gouttes inutilement. Par conséquent, avant de rejeter de manière décisive le traitement proposé (et récemment, les femmes enceintes refusent souvent ces procédures), vous devez peser le pour et le contre.

Lisez l'annotation au médicament prescrit. Demandez au médecin en détail dans quel but on vous prescrit un compte-gouttes, quelles en sont les indications et quelle est la sécurité de cette procédure pour le bébé.

Avec toxicose

La toxicose est un compagnon fréquent des femmes enceintes. À ce stade, les vomissements se produisent 5 fois par jour. Avec un degré modéré de toxicose, le besoin de venir est de 5 à 10 fois par jour. Au stade sévère de la toxémie, les nausées et les vomissements se produisent plus de 10 fois par jour. C'est très épuisant et difficile pour la future mère. Le corps est déshydraté et perd sa nutrition. Cela peut nuire à la femme enceinte et au fœtus. Dans ce cas, on recommande à la femme un traitement hospitalier et des compte-gouttes contenant une solution saline, du glucose, des sels et des vitamines. Le compte-gouttes dans ce cas a également un effet calmant. Il détend le système nerveux et aide le tube digestif.

Avec la menace de fausse couche

Transcutage est l’un des rendez-vous les plus courants avec le risque de fausse couche, de douleurs abdominales basses et de saignements. Le médicament peut aider dans les cas graves, par exemple, dans le détachement de l'ovule. Les tranches peuvent être appliquées dès les premiers jours de la grossesse. Parfois, les tranles sont prescrits dans le cadre d’un traitement complexe à titre prophylactique. Traneskam est l'acide tranexamique et des excipients, le médicament est utilisé avec la permission d'un médecin avec une surveillance périodique du coagulogramme. L'étude suggère que les garde-balles suppriment le risque de fausse couche et prolongent la grossesse dans 96% des cas. Translanguasis contre-indiqué dans la thrombose et les problèmes de coagulation du sang. Les troncs peuvent causer des effets secondaires. Cela peut être des nausées, des brûlures d'estomac, des vomissements, une faiblesse, des vertiges, des réactions allergiques. Avant d'appliquer des tranles, il est nécessaire de consulter un gynécologue et d'observer la posologie du médicament aussi précisément que possible.

La magnésie est un autre médicament prescrit sous forme de compte-gouttes aux femmes enceintes. Il s'agit du sulfate de magnésium, qui a un effet relaxant sur l'utérus, en réduisant le tonus et en améliorant le flux sanguin. La magnésie est prescrite à partir de 12 semaines de grossesse dans de tels cas.

  1. Augmenter le tonus de l'utérus.
  2. Hypertension artérielle.
  3. Gonflement sévère.
  4. Lieu de thrombophlébite.
  5. Toxicose tardive de la grossesse.

Les contre-indications comprennent l'hypotension artérielle chez une femme enceinte, le ralentissement de la fréquence cardiaque, des problèmes rénaux et une aggravation des maladies gastro-intestinales. La réception de la magnésie à une période très tardive est indésirable, le médicament peut nuire à l’ouverture du col de l’utérus pendant l’accouchement. Les observations montrent qu’avec le bon dosage, la magnésie ne provoque pas de mauvais effets chez la mère et le bébé.

Gouttes à la naissance

Presque toutes les femmes en travail dans les maternités mettent un IV. Très souvent, faites une perfusion intraveineuse avec l'ocytocine. C'est une hormone synthétique qui stimule le travail et accélère le travail. Si la période anhydre est longue et que les contractions s'affaiblissent, l'ocytocine est destinée à les stimuler.

Des analgésiques et des sédatifs légers peuvent être administrés par perfusion intraveineuse. Ils réduisent un peu la douleur et permettent à la femme de se reposer. Si les médecins déterminent que l'enfant a commencé à manquer d'oxygène, la femme reçoit une intraveineuse qui aidera à réduire l'hypoxie chez le bébé. En cas de fortes crampes musculaires, qui se produisent parfois chez les femmes lors de l'accouchement, faites un goutte-à-goutte avec du calcium et du magnésium. Pour soutenir la force de la femme en travail, elles effectuent souvent une perfusion de glucose.

Dans tous les cas, une femme enceinte peut refuser les compte-gouttes. Mais vous devez évaluer de manière réaliste les risques pour la santé et les avantages possibles du compte-gouttes. Si vous avez des doutes, vous pouvez consulter plusieurs spécialistes qui évalueront la situation de manière professionnelle et objective et seront en mesure de trouver une issue.

A quel point les compte-gouttes

Immédiatement, il est nécessaire de préciser: seuls les médecins peuvent prescrire un compte-gouttes pendant la grossesse et plus encore. Aucune initiative dans ce cas ne devrait pas être! Les médecins peuvent prescrire une future mère pour une intraveineuse afin de traiter certaines complications lorsque cela est nécessaire pour le déroulement normal de la grossesse.

Si le médecin vous a prescrit un compte-gouttes, il est alors vraiment nécessaire, car le spécialiste n'exposera plus le corps d'une femme enceinte au stress sans raison grave. D'accord ou pas - le choix de chaque femme, mais dans tous les cas, il est préférable de suivre les recommandations de médecins expérimentés.

Si vous avez des doutes et que vous ne savez pas si vous devez accepter le traitement proposé, demandez au médecin quel médicament vous sera administré, quelles mesures il prend, dans quelle mesure il est sans danger pour l'enfant et s'il existe un quelconque effet indésirable. Sur cette base, vous pouvez prendre une décision.

A quoi servent les compte-gouttes?

Les compte-gouttes pendant la grossesse ont une toxicose modérée et grave. Avec l'aide d'un compte-gouttes injecté des drogues qui nettoient le corps. Des compte-gouttes prescrits sans condition pour une toxicose grave, lorsqu'il existe une menace réelle pour sauver la grossesse. De plus, une solution saline, du glucose, des vitamines, des sels et des sédatifs sont administrés par cette méthode afin de calmer la femme.

Droppers prescrits avec la menace d'une interruption. Par exemple, avec l'hypertonus, la magnésie est injectée via un compte-gouttes, ce qui détend l'utérus. En cas de fausse couche, l'administration de Ginipral par voie intraveineuse est souvent prescrite.

Parfois, il est impossible de se passer d'un compte-gouttes lors de l'accouchement, juste avant la naissance du bébé, lorsque la femme a peu d'activité professionnelle. Dans ce cas, les médecins peuvent décider de mettre une intraveineuse avec de l'ocytocine, surtout si les contractions ne commencent pas après le retrait de l'eau. Le médicament provoque des contractions et contribue ainsi au processus générique.

Si un compte-gouttes vous a été prescrit, mais que vous n’êtes pas certain d’en avoir besoin, consultez un autre spécialiste.

Compte-gouttes pendant la grossesse

Même si une femme n’est pas enceinte pour la première fois, c’est toujours une nouvelle période de sa vie. Et dès le moment où elle se produit, une femme doit faire de gros efforts pour assurer des conditions confortables au futur bébé pendant la grossesse. Pendant la grossesse, il existe souvent diverses complications pouvant entraîner un avortement ou tout autre état pathologique. Dans de tels cas, le gynécologue prescrit souvent une procédure appelée «goutte à goutte». Dans cet article, nous comprendrons - dans quels cas le goutte-à-goutte est prescrit pendant la grossesse et comment il affectera l’état du fœtus et des femmes les plus enceintes.

En général, les compte-gouttes pendant la grossesse sont généralement placés dans trois cas - avec toxicose, avec menace d'interruption de grossesse et avant l'accouchement. Considérez chaque cas séparément.

Compte-gouttes pour toxicose

La toxicose pendant la grossesse se manifeste à différents degrés de gravité:

  • légère gravité de la toxicité - les vomissements peuvent aller jusqu'à cinq fois par jour,
  • gravité modérée - les vomissements se produisent jusqu'à dix fois par jour,
  • lourd - plus de dix fois par jour.

La raison de l'hospitalisation est déjà une toxicose de gravité modérée. C'est à ce degré que le compte-gouttes est prescrit. Dans ce cas, les médicaments, administrés avec un compte-gouttes, visent à nettoyer le corps des toxines. Si une femme enceinte présente une toxicose grave, l'hospitalisation et l'administration du compte-gouttes sont des mesures obligatoires et nécessaires. Cela est dû au fait qu'un fort vomissement constant épuise le corps, mais surtout - le déshydrate, tandis que les nutriments essentiels pour la mère et l'enfant sont éliminés. Une solution saline, du glucose, des sels et les vitamines nécessaires sont injectés par perfusion intraveineuse. En outre, le compte-gouttes aide à détendre le système nerveux chez la femme enceinte, à améliorer le fonctionnement du tractus gastro-intestinal et à apaiser simplement la femme.

Compte-gouttes pour menace de fausse couche

Si une femme enceinte a un tonus utérin après 12 semaines, on lui prescrit un compte-gouttes avec magnésie. Cette procédure aide non seulement à détendre l'utérus, mais également à améliorer le flux sanguin dans l'utérus et le placenta. Plus tard, en cas de menace d'avortement, des médicaments sont utilisés pour aider à réduire la contractilité de l'utérus. Dans de tels cas, le médicament Ginipral est souvent utilisé - à partir du deuxième trimestre, il est prescrit dans le cadre d'une perfusion. En cas d'hypoxie ou de maturation prématurée du placenta, une procédure de «creusage» est également nécessaire.

Compte-gouttes prénatal

Il arrive parfois que le travail d'une femme ne puisse commencer du tout, même après l'introduction de substances spéciales qui détendent le col de l'utérus et facilitent l'apparition de contractions. C'est dans ces cas, lorsque les eaux se sont déjà retirées, mais qu'il n'y a toujours pas de contractions, un IV est également prescrit - cette fois, l'ocytocine devient son composant principal. Mais un tel compte-gouttes est placé seulement 6 heures après le compte-gouttes avec des pessaires.

Si le médecin vous a prescrit un compte-gouttes, vous y avez perçu une nécessité et vous ne devez pas abandonner la procédure sans pesée ni délibération préalables. Personne ne soutient que l’accouchement naturel et la non-ingérence dans le processus naturel de la grossesse sont préférables, car nous sommes déjà «émaillés» de chimie. Je ne veux pas que mon futur bébé soit «nourri» avec elle déjà dans l'utérus. Mais il arrive parfois que la santé de la mère ou du fœtus soit tellement menacée qu'il soit nécessaire de choisir le moindre des deux maux. Dans ce cas, le moindre mal est l'introduction de médicaments pour sauver la vie du futur enfant.

Calendrier de grossesse - semaine 40

La première indication pour la nomination de compte-gouttes est la toxicose. Cette condition est très fréquente à cette époque. Plusieurs degrés de toxicose sont distingués, le premier est attribué 1 à 5 fois par jour, en moyenne 10 fois, et plus de 10 fois par jour.

Une femme enceinte présentant un degré modéré de manifestation de ce type est habituellement hospitalisée et des gouttes appropriées sont prescrites, ce qui peut nettoyer le corps de la femme en administrant des médicaments.

En conséquence, si une telle manifestation est grave, une femme doit être hospitalisée immédiatement et les compte-gouttes sont prescrits sans faute.

Nous vous rappelons qu'une nausée grave est très dangereuse, en particulier pour la future maman. De telles manifestations peuvent déshydrater le corps, et à cause de cela tous les nutriments vont. Je voudrais noter que sans eux, le fonctionnement normal de maman et de son bébé est impossible. Avec l'aide de compte-gouttes, les sels nécessaires, glucose, nat. solution et vitamines.

Il faut également des compte-gouttes pour fournir à la future mère un effet sédatif, capable de détendre le système nerveux de la femme, de calmer une femme enceinte et de régler les problèmes d’appareil gastro-intestinal.

Je voudrais noter que s'il y a un risque de fausse couche, une IV est prescrite pendant la grossesse. Après 12 semaines, lorsque l’utérus est tonifié, des compte-gouttes avec de la magnésie sont prescrits, ce qui permet à l’utérus de commencer à se détendre, améliorant ainsi le flux sanguin utéro-placentaire.

Déjà au cours des dernières semaines, avec la menace d'une fausse couche, des médicaments peuvent être prescrits pour réduire l'activité contractile de l'utérus. Le médicament le plus courant est le ginipral. Le compte-gouttes vous aidera également lorsque vous détectez une hypoxie fœtale chez une future maman ou une maturation prématurée.

Plus souvent, les compte-gouttes sont fréquents pendant la grossesse avant l'accouchement. Ils sont utilisés dans le cas du travail, ainsi que lorsque les contractions de la femme ne commencent pas même après la prise de pessaires de prostaglandine. Très souvent, un compte-gouttes avec l'ocytocine aide à résoudre ce type de problème. Si vous parlez une autre langue, cet outil vous aidera à provoquer des contractions. Appliquez cette méthode uniquement dans les cas où l'eau s'est rompue et que des combats n'ont toujours pas été observés.

À l’heure actuelle, les futures mamans commencent de plus en plus à refuser l’utilisation de compte-gouttes, assumant ainsi une plus grande responsabilité pour la vie et la santé de leur enfant. Je tiens à noter que sans le besoin, ils ne mettront pas le compte-gouttes.

Compte-gouttes magnésie pendant la grossesse. Caractéristiques de l'administration du médicament.

Le sulfate de magnésium est généralement administré par voie intraveineuse, car les injections intramusculaires de cette solution médicamenteuse sont extrêmement douloureuses et laissent derrière elles ce que l'on appelle des "bosses". Pour le compte-gouttes de magnésie pendant la grossesse, utilisez une solution à 25% en volume, déterminée individuellement. При необходимости получения препаратов кальция и магнезии, для внутривенного введения лекарственных веществ используют разные вены.

L'intensité et la durée du traitement dépendent de l'état général de la future mère, ainsi que de l'efficacité du traitement.

Avant l'introduction du médicament doit être chauffé à la température corporelle. L'administration intraveineuse du médicament de magnésie est extrêmement inacceptable, car elle peut entraîner une diminution rapide de la pression, ce qui entraîne une violation du flux sanguin utérin-placentaire avec un apport insuffisant en oxygène au fœtus.

Compte-gouttes magnésie pendant la grossesse. Est-ce sécuritaire?

On pense que la nomination de sulfate de magnésium au cours de la période d'admission est assez sûre, à la fois pour la mère et pour l'enfant à naître. Malheureusement, il n’existe malheureusement pas de données exactes confirmant ou infirmant «l’innocence» du traitement par la magnésie. On sait qu'un long traitement par la magnésie pendant la grossesse contribue à l'accumulation du médicament dans l'organisme et au développement d'un état hypoxique chez le fœtus. Un traitement bref, au contraire, ne présente aucun danger pour la santé du bébé.

Si vous avez le choix entre préserver la grossesse et ne pas prendre de traitement, il est toujours raisonnable d'accepter un traitement à la magnésie, qui aidera à éliminer l'hypertonus utérin et augmentera les chances d'un bébé de vivre une vie saine et heureuse.

L'effet du compte-gouttes de magnésie pendant la grossesse sur l'accouchement.

La plupart des femmes croient à tort que l'utilisation de compte-gouttes de magnésie au cours du dernier trimestre de la grossesse a un effet négatif sur le travail. En fait, quelques heures suffisent pour éliminer complètement les médicaments à base de sulfate de magnésium de l'organisme. Par conséquent, la nomination d'un traitement contre la magnésie avant l'accouchement n'affecte pas leur évolution.

Dans certaines situations, un compte-gouttes avec magnésie pendant la grossesse est le seul moyen de prolonger la période de prise. Avant de rédiger une renonciation au traitement par la magnésie, vous devez réfléchir attentivement aux conséquences de votre décision, qui peuvent affecter non seulement votre bien-être, mais également la santé de votre enfant.

Commentaires (2):

J'ai des compte-gouttes pour toute la grossesse a été mis qu'une fois et ensuite avec la solution de nat. Bien que pour ce que je n'ai pas compris. Bien sûr, ils l’ont déjà mis pendant le travail, c’est ça, probablement, comme il est écrit ici avec Oxytocin. En général, on lui faisait des injections même après la naissance pour que l'utérus se contracte mieux.

Mon corps n'aime pas du tout les compte-gouttes, comme les veines sont bien visibles, et dès que vous devez faire une perfusion ou une injection intraveineuse, elles se cachent immédiatement. Quand j'étais allongé sur la conservation et que la magnésie coulait en moi, beaucoup de veines ont été gâtées

Ajoutez votre commentaire:

Quels sont les compte-gouttes prescrits pendant la grossesse et est-il possible de les refuser

Sans aucun doute, aucun des médecins ne nommera une future mère pour une intraveineuse sans besoin urgent. À l'heure actuelle, seuls vous et personne d'autre gérez votre santé, il vous appartient donc de décider de prendre un compte-gouttes ou non. Vous avez également le droit de refuser un traitement hospitalier. Avant de prendre une décision, réfléchissez bien à tout, pesez les risques, les avantages et les inconvénients d’une telle thérapie.

Considérez les principales raisons pour lesquelles des compte-gouttes peuvent être prescrits.

  1. Toxicose forte. À savoir, son dernier stade, quand une femme est malade plus de dix fois par jour, la consommation de nourriture devient presque impossible, et l'état de santé laisse beaucoup à désirer. Dans de tels états, l'hospitalisation est tout simplement nécessaire, comme le sont en fait des compte-gouttes visant à nettoyer le corps.
    En l'absence d'hospitalisation appropriée, une déshydratation de l'organisme tout entier est possible, ainsi que la perte des macro et micro-éléments nécessaires et d'autres substances bénéfiques. Avec l'aide de compte-gouttes injectés de solution saline et de glucose, aidez votre corps à retrouver une vie normale et à restaurer le tractus gastro-intestinal.
  2. La deuxième raison pour laquelle des compte-gouttes peuvent être prescrits est la menace d'interruption de grossesse, à savoir: augmentation du tonus utérin. Dans de tels cas, à partir du deuxième trimestre, il est nécessaire de prendre de la magnésie, qui détend les muscles lisses. Au troisième trimestre, d'autres médicaments sont utilisés, par exemple le ginipral. Tous les traitements visent à prévenir les fausses couches spontanées; par conséquent, le refus des compte-gouttes dans ce cas n’est pas judicieux.
  3. Des compte-gouttes peuvent également être prescrits pour hypoxie et vieillissement des parois du placenta.
  4. Drip set directement avant l'accouchements'il y a un tel besoin. Par exemple, les pessaires de prostaglandines sont livrés et la livraison dans les délais n’a de toute façon pas commencé. Dans une telle situation, un compte-gouttes avec l'ocytocine est nécessaire. Malgré son origine synthétique, ce médicament est similaire aux hormones féminines responsables des contractions. Veuillez noter que l'ocytocine n'est placée que dans les cas où les eaux se sont retirées et que les contractions n'ont pas commencé, pas plus tôt que six heures après l'introduction des pessaires. En stimulant les contractions, l'ocytocine facilite l'accouchement.

Comme vous pouvez le constater, les compte-gouttes pendant la grossesse peuvent être très utiles. Donc, si votre médecin vous dit que vous devez être traité avec un goutte-à-goutte, ne désespérez pas et ne vous laissez pas intimider, ce n'est pas une phrase ou un cauchemar, mais un autre pas vers la naissance d'un bébé en bonne santé et puissant.

Si vous avez encore des doutes sur le besoin de compte-gouttes, consultez quelques médecins et ne soyez pas paresseux pour repasser les tests. Peut-être trouverez-vous une autre issue.

Regarde la vidéo: Début de grossesse : questionsréponses (Janvier 2022).

Pin
Send
Share
Send
Send